Boulevard Pie-IX: le projet de SRB pas terminé avant 2022

Lorsque le projet sera concrétisé, des voies bidirectionnelles... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Lorsque le projet sera concrétisé, des voies bidirectionnelles réservées au transport en commun au centre du boulevard permettront jusqu'à 70 000 déplacements par jour.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Annoncé en grande pompe en 2009, le projet de Service rapide par bus (SRB) sur le boulevard Pie-IX ne sera pas terminé avant 2022. La Ville de Montréal vient à nouveau de retarder la fin prévue des travaux pour la mise en place de ces voies réservées.

En septembre 2009, le maire Gérald Tremblay avait annoncé que le boulevard Pie-IX serait doté d'une voie réservée pour les autobus. À l'époque, on prévoyait que celle-ci entrerait en fonction en 2013.

Non seulement le projet de SRB Pie-IX n'est pas encore prêt, son aménagement ne sera pas terminé avant 2022, apprend-on dans le Programme triennal d'immobilisations rendu public ce matin. Le document indique en effet que le projet se trouvera sur la planche à dessin de janvier 2016 à août 2017. Les travaux devraient ensuite débuter au début de 2018 pour prendre fin cinq ans plus tard.

Ces détails se trouvent dans le PTI 2016-2018 présenté ce matin par Montréal. Le document indique que la métropole prévoit que le projet lui coûtera 88 millions.

Lorsque le projet sera concrétisé, des voies bidirectionnelles réservées au transport en commun au centre du boulevard permettront jusqu'à 70 000 déplacements par jour. Les autobus articulés circuleront sur une distance de 8 kilomètres, entre la rue Charleroi à Montréal-Nord et l'avenue Pierre-de-Coubertin. Quinze stations seront construites sur le parcours. Le SRB reliera éventuellement la gare Montréal-Nord/Saint-Michel du train de l'Est à la station Pie-XI du métro de Montréal.

Au conseil municipal, qui se tenait cet après-midi à l'hôtel de ville de Montréal, l'opposition officielle s'est dite « inquiète » de ces retards, ainsi que de l'abandon de l'électrification des autobus par Québec.

« Nous avons perdu une année et demie de travaux et de planification sur le SRB à cause de cette électrification future et aujourd'hui, on vient l'annuler ? Qu'est-ce qui nous pend au bout du nez avec ce projet qui retarde encore et encore ? Nous voulons tous qu'il se fasse le plus rapidement possible. et ce délai de deux ans nous rend inquiets », a déclaré le maire de Rosemont-La Petite-Patrie, François Croteau.

«Montréal est prête depuis l'automne 2013»

Au cabinet du maire Denis Coderre, on indique que tout a été fait pour devancer les travaux qui relèvent de la Ville.

«Montréal est prête à procéder dans ce dossier depuis l'automne 2013. Elle a même réservé la somme de 100 millions $ pour ce faire. Le 6 juin 2014, le maire Denis Coderre a même interpellé Nicolas Girard, à l'époque à la tête de l'AMT, sur les délais de réalisation de ce projet qui sont inacceptables. Finalement, c'est en août 2015 que le gouvernement du Québec a approuvé le projet. Nous savons qu'un des problèmes en transport collectif dans la région métropolitaine est la gouvernance. Nous attendons dans les plus brefs délais le projet de loi du gouvernement du Québec pour régler cet enjeu», a indiqué hier soir l'attachée de presse du maire Coderre, Catherine Maurice.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer