Pas de boîtes postales sur le Plateau et au centre-ville

Postes Canada est présentement à la recherche d'endroits... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Postes Canada est présentement à la recherche d'endroits où centraliser la réception du courrier dans des secteurs densément peuplés de Montréal comme le Plateau Mont-Royal et le centre-ville.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des quartiers densément peuplés de Montréal comme le Plateau Mont-Royal ou le centre-ville ne seront pas dotés de boîtes postales communautaires, faute d'espace sur la voie publique, indique Postes Canada. La fin de la livraison du courrier à domicile d'ici 2019 est toutefois maintenue dans l'ensemble du pays.

La société fédérale est présentement à la recherche d'endroits où centraliser la réception du courrier dans de tels secteurs. Il pourrait s'agir d'espaces réservés à cette fin dans des commerces ou des locaux commerciaux. La livraison pourrait se poursuivre dans les tours résidentielles ou les immeubles de condos, car ils constituent un seul point de chute.

Et qu'en est-il des quartiers tout aussi densément peuplés comme Parc-Extension, Hochelaga-Maisonneuve, Rosemont-La Petite-Patrie ou Villeray ? Anick Losier, porte-parole à Postes Canada, a été incapable de préciser quels quartiers n'auront pas de boîtes postales. Le travail de terrain n'a pas été effectué pour le moment, dit-elle.

Elle cite cependant l'exemple du Vieux-Terrebonne, où les espaces pour installer des boîtes postales étaient inexistants et où les propriétaires privés n'ont pas voulu céder de parcelles de terrain. Contrairement au reste de la municipalité de la Rive-Nord, la livraison du courrier à domicile sera donc maintenue après la date butoir initiale en septembre, afin de trouver un point de chute.

Cause devant la Cour fédérale

Postes Canada veut rapidement rencontrer le service d'urbanisme de la Ville de Montréal pour établir les zones qui pourront en accueillir. « On a approché la Ville de Montréal, mais on n'a pas eu de réponse », a-t-elle cependant souligné.

Montréal, Laval et Longueuil ont récemment annoncé qu'elles avaient demandé le statut d'intervenant dans une cause devant la Cour fédérale relative à une poursuite intentée par le Syndicat des travailleurs des postes et des associations qui représentent les personnes à mobilité réduite. Le maire Coderre a par ailleurs demandé un moratoire pour empêcher la fin de la livraison du courrier à domicile.

Malgré le recours devant les tribunaux, la société fédérale se dit « optimiste » et espère que la Ville de Montréal acceptera de collaborer au processus de discussion entourant la transition.

« Ils font ce qu'ils veulent, ils se foutent éperdument des citoyens », a quant à lui répliqué hier le maire Coderre.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer