Parc Laurier: 148$ pour une gorgée de bière

Selon le règlement, « il est défendu de consommer... (PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Selon le règlement, « il est défendu de consommer des boissons alcooliques sur le domaine public sauf, [...] à l'occasion d'un repas pris en plein air dans la partie d'un parc où la Ville a installé des tables de pique-nique. » Une première infraction est passible d'une amende de 100 $ à 150 $.

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La bière a coûté cher, et elle est passée de travers, samedi soir au parc Sir-Wilfrid-Laurier de Montréal, quand des policiers ont décidé de mettre en application un règlement municipal qui interdit la consommation d'alcool sauf autour d'un repas dans une zone où il y a des tables de pique-nique.

La directive est claire et elle a été appliquée par une vingtaine de policiers à vélo, vers 22h samedi, selon ce qu'ont rapporté des témoins.

«Deux joueurs de pétanque qui étaient à côté de nous se partageaient une bière. Ils se sont pris une amende de 148$ chacun», a raconté Félix Gravel, soudainement bien heureux d'avoir choisi de boire de l'eau minérale au parc, ce soir-là. «Ils venaient d'ouvrir leur bière. Leur gorgée leur a coûté 300$.»

«On a vu les policiers passer, et ensuite, un citoyen nous a avertis: la police donnait des contraventions. On est partis», a aussi rapporté Soraya Elbekkali, qui profitait de la soirée chaude avec des amis.

Un règlement désormais appliqué

Depuis la séance du conseil d'arrondissement qu'il a tenue le 4 mai, Le Plateau-Mont-Royal a décidé d'appliquer l'article 3 du règlement municipal P-1. Celui-ci encadre la consommation de boissons alcoolisées dans les parcs, la permettant notamment «à l'occasion d'un repas pris en plein air dans la partie d'un parc où la ville a installé des tables de pique-nique».

En renforçant l'application du règlement, l'arrondissement espère améliorer la quiétude dans le secteur du parc, qu'il admet être victime de sa popularité. Or, dans le même élan, Le Plateau-Mont-Royal bouleverse les habitudes dans l'espace vert, où l'on tolère la consommation d'alcool depuis des années.

Dans la journée de samedi, des membres d'une patrouille de médiateurs ont averti le groupe de Soraya Elbekkali, qui fréquente souvent le parc Laurier. «Ils nous ont dit que la police allait être plus sévère.»

La patrouille en question est formée de membres des YMCA du Québec, mandatés par l'arrondissement pour «améliorer la quiétude dans le secteur du parc», où «augmentent les nuisances liées à l'achalandage». La surveillance vise dans un premier temps le parc Laurier, mais la patrouille pourrait aussi intervenir au square Saint-Louis, dans les parcs Jeanne-Mance et La Fontaine et dans «d'autres endroits névralgiques de l'arrondissement», prévient Le Plateau-Mont-Royal.

Le coût des nouvelles équipes de médiation, qui seront sur le terrain tous les jours de juin, juillet et août, s'élève à 24 894$.

Au Service de police de la Ville de Montréal, le porte-parole Raphaël Bergeron n'a pas été en mesure de confirmer la tenue d'une opération policière samedi soir au parc Laurier. «On est là pour mettre en application les règlements municipaux qui sont en vigueur dans les différents arrondissements», a-t-il cependant déclaré, pour rappeler que les règlements ne sont pas les mêmes d'un arrondissement à l'autre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer