Artères commerciales: blitz de travaux en 2016

La dégradation avancée des infrastructures de ces trois... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La dégradation avancée des infrastructures de ces trois principales artères commerciales impose la tenue de travaux importants à court terme, assure la métropole.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'année 2016 s'annonce pénible dans les principales artères commerciales de Montréal. Les rues Sainte-Catherine Ouest, Saint-Denis, ainsi que Saint-Hubert feront simultanément l'objet de travaux majeurs, l'an prochain.

La dégradation avancée des infrastructures de ces trois principales artères commerciales impose la tenue de travaux importants à court terme, assure la métropole. «Les années 2015 et 2016 vont être très importantes: c'est tout à fait nécessaire, c'est un passage obligé», dit Lionel Perez, élu responsable des infrastructures au sein de l'administration Coderre.

Pour limiter les impacts sur les commerçants, Montréal a annoncé hier qu'elle avait décidé de concentrer en 2016 le gros des travaux prévus rue Saint-Denis. «Avec les commerçants, on a jugé qu'il serait bon de donner un grand coup. C'est comme avec un pansement qu'on enlève d'un coup: ce n'est pas nécessairement agréable», résume Marie Plourde, conseillère d'arrondissement de Projet Montréal.

Il serait dangereux de reporter davantage ces travaux, dit l'élue. «Ce n'est pas du cosmétique, ce n'est pas un caprice, c'est vraiment nécessaire quand tu as des tuyaux qui datent de 1880. On ne veut pas d'affaissement de la chaussée», poursuit Mme Plourde.

Outre ce chantier sur Saint-Denis, Montréal prévoit aussi de refaire la rue Sainte-Catherine Ouest sur pas moins de 2,2 km. Pour limiter l'impact, la métropole a décidé de se concentrer au cours des deux prochaines années sur un premier tronçon de 670 mètres, entre les rues De Bleury et Mansfield.

Mais même en fractionnant cet important projet, les impacts s'annoncent majeurs. Dans un rapport remis hier aux élus, la Ville écrit que les travaux se dérouleront de «façade à façade», ce qui entraînera des «entraves majeures à la circulation tant véhiculaire que piétonne».

Montréal a donc demandé hier au ministère des Affaires municipales la permission d'organiser un concours de design. Cette démarche lui permettra de confier à des firmes certains contrats afin de concevoir des solutions pour assurer que le chantier ne nuise pas à la vitalité de l'artère. La métropole a d'ailleurs organisé l'automne dernier un colloque sur les pratiques exemplaires lors des grands chantiers urbains.

Les infrastructures de la rue Saint-Hubert dans tout le secteur de la Plaza sont aussi mûres pour une importante cure de jouvence. Attendus depuis des années, ces travaux ont été annoncés l'été dernier pour l'automne 2016. Devant la multiplication des chantiers, des rumeurs veulent qu'on envisage de reporter le projet en 2017.

Inquiétudes des commerçants

L'étendue de tous ces chantiers n'est pas sans inquiéter les commerçants. «C'est sûr que déjà il y a une image que c'est difficile pour les artères commerciales, pas juste sur le Plateau. C'est sûr que ça va avoir un impact», dit Jean-Pierre Szaraz, de Chez Farfelu.

Ce commerçant de l'avenue du Mont-Royal évalue qu'un peu plus d'une vingtaine de locaux commerciaux de la rue Saint-Denis sont aujourd'hui inoccupés. L'imposant chantier annoncé risque d'en pousser d'autres à mettre la clé dans la porte, les incertitudes économiques n'aidant pas.

Afin d'éviter les difficultés qui ont miné la réfection du boulevard Saint-Laurent, Lionel Perez affirme que Montréal s'efforce de mieux coordonner ses chantiers. On espère même que les nouveaux aménagements urbains réalisés à l'issue des travaux contribueront à la relance des artères. «On est en train de voir comment, à l'intérieur du budget, on peut améliorer l'esthétique de la rue», indique l'élu.

Lionel Perez assure aussi que la Ville prend grand soin de s'assurer que les chantiers évitent de décourager les citoyens d'y faire leurs emplettes. On misera ainsi sur un «habillage» du chantier tandis que l'accès aux commerces sera assuré en tout temps. Marie Plourde ajoute que des stationnements en périphérie pourraient être prévus.

L'association des commerçants de la rue Saint-Denis a préféré ne pas commenter immédiatement les travaux, disant attendre des informations supplémentaires sur les mesures de mitigation qui seront mises en place.

L'organisation chapeautant les associations de commerçants de Montréal note tout de même certains progrès dans la planification des chantiers de la métropole. «Déjà, que les sociétés de développement commercial [SDC] soient informées de tous les travaux à l'avance, ça devrait permettre aux commerçants de prévoir le coup. Ce n'était pas toujours le cas», dit Glenn Castanheira, de l'Association des SDC de Montréal.

Pause pour le 375e

Les chantiers majeurs prendront une pause durant les célébrations du 375e anniversaire de Montréal en 2017, indique le maire Denis Coderre. Du moins, dans certains secteurs de la métropole. «C'est clair dans ma tête qu'il faut célébrer. Dans certains secteurs, on pourra suspendre les travaux et on continuera en 2018», a-t-il précisé hier. C'est notamment pourquoi le chantier de la rue Sainte-Catherine Ouest sera interrompu en 2017. La Ville de Québec avait elle aussi mis la pédale douce sur les chantiers lors des célébrations de son 400e anniversaire, en 2008.

Rue Saint-Denis

> Tronçon ciblé en 2016: entre l'avenue Duluth et la rue Marie-Anne Est (400 mètres)

> Calendrier prévu: mars à novembre 2016

> Nature des travaux: égouts, conduites d'eau, chaussée, trottoirs, lampadaires

Les égouts passant sous ce tronçon de la rue Saint-Denis datent de 1880 et menacent de s'effondrer. À l'origine, le chantier devait débuter au printemps 2015 pour prendre fin à l'automne 2016. Du coup, les commerçants auraient vu leurs activités perturbées durant deux étés de suite. Montréal a annoncé hier avoir révisé le calendrier du chantier pour limiter l'impact sur les commerces. Le nouveau plan concentre le gros des travaux en 2016. Seuls des travaux préparatoires auront lieu l'automne prochain, mais leur impact sera faible, promet-on.

Rue Sainte-Catherine Ouest

> Section ciblée en 2016: entre les rues

De Bleury et Mansfield (670 mètres)

> Calendrier prévu: été 2016

> Autre étape: la réfection de Sainte-Catherine doit se poursuivre jusqu'à l'avenue Atwater, soit sur 1500 mètres en 2018

> Nature des travaux: égouts, conduites d'eau, chaussée, trottoirs, lampadaires

La rue Sainte-Catherine Ouest doit être refaite de fond en comble, ses égouts datant du milieu du XIXe siècle. «La désuétude de ces infrastructures provoque de nombreux bris. Une analyse de leur état actuel démontre que la majorité d'entre elles doivent être remplacées», souligne un rapport de la Ville. Le chantier de 2,2 km a été scindé en plusieurs étapes. Dans un premier temps, on procédera à la réfection de 670 mètres d'ici 2017. Les détails sur les aménagements de la future rue Sainte-Catherine seront annoncés en mai. Les trottoirs chauffants seront-ils au rendez-vous?

Rue Saint-Hubert

> Tronçon ciblé en 2016: entre les rues Bellechasse et Jean-Talon (1200 mètres)

> Calendrier prévu: automne 2016

> Nature des travaux: égouts, conduites d'eau, chaussée, trottoirs, lampadaires

Les rues Saint-Denis et Sainte-Catherine Ouest ne sont pas les seules artères commerciales à avoir besoin d'une cure de jouvence: la Plaza St-Hubert aussi doit être refaite en profondeur. L'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie mène depuis quelque temps un projet-pilote pour revoir son aménagement. Une seule voie est désormais réservée à la circulation, une voie ayant été consacrée au stationnement de courte durée. L'été dernier, Montréal a annoncé que la transformation de la rue aurait lieu à l'automne 2016, mais des rumeurs veulent qu'en raison de la multiplication des chantiers, ce projet attendu depuis 2009 soit de nouveau reporté d'une année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer