Plateau: une conduite ne sera pas remplacée malgré deux fuites majeures

Une portion du boulevard Saint-Joseph restera fermée au... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Une portion du boulevard Saint-Joseph restera fermée au moins deux semaines en raison de la rupture du joint d'une conduite d'eau, samedi.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La conduite d'eau dont la rupture, la fin de semaine dernière, a inondé une partie du Plateau-Mont-Royal ne sera pas remplacée au printemps même si la Ville de Montréal mènera un important chantier à cet endroit. Le maire Luc Ferrandez invite la métropole à revoir sa décision, la conduite ayant été l'objet d'une autre fuite majeure il y a un an à peine.

Samedi, un joint de cette conduite d'eau de 16 pouces passant sous le boulevard Saint-Joseph a cédé, libérant des milliers de litres d'eau pendant près de huit heures. Fermée entre les rues Saint-Denis et Saint-Hubert, l'artère restera interdite à la circulation pour au moins deux semaines.

Ce n'est pas la première fois qu'une fuite d'eau majeure survient sur cette conduite. Le 16 décembre 2013, une rupture est survenue à quelques mètres de là. Le boulevard Saint-Joseph avait alors été interdit à la circulation pendant trois semaines. Tout comme la fin de semaine dernière, c'est la rupture d'un joint qui avait causé la fuite.

Pas de changement

Malgré ces deux problèmes majeurs, la Ville de Montréal a indiqué à La Presse qu'il n'était pas question de profiter d'un chantier prévu à cet endroit au printemps pour remplacer la conduite. La métropole remplacera des conduites secondaires à cet endroit, mais laissera en place la conduite principale.

La conduite principale a seulement 60 ans, explique Philippe Sabourin, porte-parole de la Ville, alors que de telles infrastructures ont une durée de vie utile de 90 à 120 ans.

«Ça prend plus qu'un bris par année pour en faire un cas prioritaire. Elle n'a pas atteint sa durée de vie utile, elle est encore en bon état malgré le bris de samedi sur un joint», indique M. Sabourin.

Le maire de l'arrondissement, Luc Ferrandez, s'explique mal cette décision. Il estime au contraire que la Ville devrait profiter de l'ouverture de l'artère pour remplacer la conduite principale. « On trouve ça bien malheureux. Puisque ça fait deux fois qu'elle casse, qui nous dit qu'elle ne va pas casser encore?»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer