Exclusif

Le pont Champlain conservera son nom

Le nouveau pont qui enjambera le Saint-Laurent conservera... (Photo fournie par Infrastructure Canada)

Agrandir

Le nouveau pont qui enjambera le Saint-Laurent conservera finalement le nom de Champlain.

Photo fournie par Infrastructure Canada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le gouvernement Harper a tranché: le nouveau pont qui reliera la ville de Montréal à la Rive-Sud conservera le nom de Champlain.

Le ministre de l'Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales, Denis Lebel, a confirmé à La Presse que le pont qui sera construit à partir de 2015 et ouvert à la circulation en 2018 continuera d'honorer la mémoire du «père de la Nouvelle-France», Samuel de Champlain.

Le lieutenant politique de Stephen Harper au Québec a dit espérer que cette décision mette un terme à la polémique qu'a provoquée la fuite selon laquelle Ottawa songeait sérieusement à baptiser le nouveau pont en l'honneur de Maurice Richard.

Les critiques ont été nombreuses et parfois acerbes devant la possibilité qu'Ottawa renomme le nouveau pont en l'honneur de ce joueur de hockey du Canadien de Montréal qui a marqué l'histoire moderne du Québec. Même l'Assemblée nationale a mis son grain de sel dans ce débat en adoptant une résolution unanime en faveur du maintien du nom de Champlain.

En entrevue à La Presse, M. Lebel a soutenu que la décision finale quant au nom du nouveau pont n'était pas prise au moment où la controverse a éclaté. 

Certes, les deux options ont été évaluées sérieusement, étant donné que les noms de Samuel de Champlain et de Maurice Richard étaient ceux qui revenaient le plus souvent dans les consultations qui ont été menées auprès des Québécois.

Mais le gouvernement fédéral a décidé de retirer le nom de Maurice Richard de cette très courte liste, à la demande expresse de la famille qui ne voulait plus que le nom du père soit mêlé à une telle controverse.

Dans une lettre ouverte aux Québécois, publiée dans les pages Débats de La Presse, le ministre Lebel a souligné que le gouvernement Harper aurait trouvé une façon de reconnaître tout l'héritage de Samuel de Champlain «de façon grandiose. Nous aurions évalué d'autres options. Je n'embarquerai pas dans ces options, car elles sont caduques».

«Jamais nous aurions considéré manquer d'égard à Samuel de Champlain, le père de la Nouvelle-France. Nous sommes le gouvernement qui a ajouté Champlain au passeport canadien et qui a célébré en grand le 400e de la ville de Québec. [...] Nous sommes conscients de l'importance de Champlain dans notre histoire. Prétendre le contraire n'est rien d'autre que de la mauvaise foi», soutient le ministre dans sa lettre ouverte aux Québécois.

La Presse a rapporté il y a deux semaines que l'une des options envisagées par le gouvernement Harper visait à souligner la mémoire de Champlain en donnant son nom au port de Montréal, alors que le nouveau pont sur le Saint-Laurent aurait porté le nom de Maurice Richard pour illustrer la contribution du joueur étoile du Canadien de Montréal.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Ce sera Champlain

    Votre opinion

    Ce sera Champlain

    Au début du mois, un débat émanant d'une source journalistique autre que le gouvernement du Canada a alimenté une opposition déplorable entre deux... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer