Conseils municipaux: le nombre de citoyens admis sera limité

Alors que les élus doivent se réunir jeudi... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Alors que les élus doivent se réunir jeudi en séance extraordinaire, le président du conseil municipal, Frantz Benjamin, a annoncé dans un communiqué publié en fin de journée mardi que 200 citoyens seront désormais admis dans l'hôtel de ville.

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Ville de Montréal limite désormais le nombre de citoyens pouvant assister aux séances du conseil municipal à l'hôtel de ville. Ceux-ci devront également se soumettre à une fouille par des policiers équipés de détecteurs de métaux.

Lors du dernier conseil municipal, seulement 50 citoyens avaient été admis à l'intérieur du bâtiment. La mesure prise à la suite des événements survenus en octobre à Ottawa et à Saint-Jean-sur-Richelieu n'avait pas été publiquement annoncée si bien que des dizaines de citoyens avaient dû rebrousser chemin.

Alors que les élus doivent se réunir jeudi en séance extraordinaire, le président du conseil municipal, Frantz Benjamin, a annoncé dans un communiqué publié en fin de journée que 200 citoyens seront désormais admis dans l'hôtel de ville. «En raison des tragiques événements survenus en octobre, j'ai dû, en tant que responsable de la sécurité de l'hôtel de ville, mettre en oeuvre différentes mesures qui ont changé les habitudes de fréquentation du lieu », a indiqué l'élu.

Projet Montréal dénonce l'imposition d'une limite de citoyens admis à l'intérieur de l'hôtel de ville lors des conseils municipaux. «La fonction première de l'hôtel de ville est de tenir les conseils municipaux. C'est le seul moment où les citoyens peuvent venir poser des questions au maire ou aux conseillers. Limiter le nombre de citoyens est inacceptable», a déploré Valérie Plante, élue d'opposition.

L'opposition officielle est d'autant plus déçue que le nombre de citoyens n'a pas été limité lors de récents événements publics tenus dans l'hôtel de ville, comme le récent lancement d'un livre par soeur Angèle. «Même s'il y a rarement 200 citoyens, c'est une question de principe : pourquoi dans des événements publics on ne limite pas le nombre de citoyens, mais on le fait quand le conseil municipal se réunit», déplore Valérie Plante.

Projet Montréal voit toutefois d'un bon oeil les autres mesures de sécurité. «Toutes les personnes seront soumises à une fouille préventive et sommaire faite par les agents du SPVM équipés de détecteurs de métaux», prévoient les nouvelles règles de sécurité. Soulignons que la forte présence policière observée depuis cet été dans la foulée de la manifestation du 18 août sera également maintenue.

Chez Coalition Montréal, l'élu Marvin Rotrand juge «raisonnable» la limite de 200. «Il faut trouver un équilibre entre l'accès au public et la sécurité. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer