Montréal parmi les 21 «villes intelligentes» de l'année

Ceux qui louangent sa beauté pourront désormais vanter son intelligence:... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Photo: Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sylvain Sarrazin

Ceux qui louangent sa beauté pourront désormais vanter son intelligence: Montréal figure, pour la toute première fois, parmi les 21 demi-finalistes du concours Intelligent Community of the Year, dévoilés ce mardi.

Cette compétition souligne les performances des centres urbains qui ont recours aux nouvelles technologies pour optimiser les services aux citoyens, ce qui leur vaut le titre de «ville intelligente» («smart city»). 

Les critères pris en compte comprennent les infrastructures à haut débit, l'innovation, l'économie du savoir, la fracture numérique (c'est-à-dire l'accessibilité sociale aux réseaux numériques) et les efforts de promotion des nouvelles technologies. Cette année, l'aspect culturel a été ajouté comme critère par le jury - un domaine dans lequel Montréal a plus d'une corde à son arc.

TechnoMontréal, la grappe des technologies de l'information et des communications de la métropole, s'est chargée de poser la candidature de la métropole québécoise, avec plusieurs partenaires. 

Lidia Divry, directrice générale de l'organisme, pointe une foule d'initiatives présentées au jury : «Concernant le haut débit, nous sommes situés sur l'une des principales routes entre l'Europe et l'Amérique du Nord», fait-elle valoir, évoquant les récents investissements d'OVH ou d'Ericsson. Elle souligne aussi, entre autres, les efforts fournis en matière de téléphonie sans fil, de développement du wi-fi, d'éducation, le foisonnement des «living labs» ou encore le fleurissement d'un quartier de l'innovation.

L'accessibilité numérique

86,6%
des résidents de la région Métropolitaine de Montréal utilisent Internet.
83,3%
des internautes de Montréal utilisent les médias sociaux.
80,8%
des foyers montréalais sont branchés à haute vitesse.
57,8%
des foyers à Montréal possèdent au moins un ordinateur de table, 64,3% un ordinateur portable, 50,6% un téléphone intelligent, 31,9% une tablette numérique.

La Conférence régionale des élus Montréal, elle, énumère comme facteurs de succès le dynamisme de secteurs tels que la production artistique, l'industrie du jeu vidéo ou les arts numériques.

Sept finalistes 

Avant de pouvoir décrocher la distinction suprême, en juin 2014, Montréal devra d'abord être retenue parmi les sept finalistes qui seront annoncés en janvier prochain.

À noter que pas moins de six villes canadiennes, dont celle de Québec, figurent parmi les 21 demi-finalistes. La capitale nationale s'était déjà démarquée de la sorte en 2011 et 2012.

La compétition est organisée par l'Intelligent Community Forum, un organisme de recherche et de réflexion sur le développement des villes contemporaines, implanté à New York. 

En 2013, c'est la ville taïwanaise de Taichung qui a remporté le titre. La métropole montréalaise est-elle suffisamment branchée pour lui succéder? Réponse en 2014.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer