Archivex: l'arrondissement n'organisera pas de référendum

Benoit Dorais Dorais a dû reconnaître par communiqué... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Benoit Dorais Dorais a dû reconnaître par communiqué que le projet de réaménagement de l'ancien entrepôt d'Archivex «a suscité de fortes préoccupations chez plusieurs résidants du secteur».

Photo archives La Presse

Partager

Les opposants au réaménagement de l'ancien entrepôt d'Archivex, près de la station de métro Lionel-Groulx, ont remporté la première manche : l'arrondissement a annoncé qu'il n'y aura pas de référendum.

Le mois dernier, 89 citoyens avaient signé le registre pour tenter de bloquer ce projet du promoteur Vincent Chiara, qui aurait créé 2000 emplois, selon l'arrondissement du Sud-Ouest. Le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, a dénoncé le manque de planification et craignait que l'édifice ne devienne «une autre coquille vide».

L'arrondissement, dirigé par le maire Benoit Dorais, de Vision Montréal, assurait quant à lui que des balises suffisantes avaient été mises. Il avait dénoncé ce qu'il considérait comme une «campagne de peur» des opposants, notamment menée par la conseillère Sophie Thiébaut, de Projet Montréal.

Aujourd'hui lundi, le maire Dorais a dû reconnaître par communiqué que, «dans sa forme actuelle», le projet «a suscité de fortes préoccupations chez plusieurs résidants du secteur». L'arrondissement avait le choix entre renvoyer le promoteur à ses devoirs pour qu'il soumette un projet fondamentalement différent ou faire un référendum. Il a choisi la première voie.

«Mon administration a toujours eu pour principe d'appuyer des projets qui faisaient consensus dans la population», a expliqué le maire Dorais.

Par ailleurs, la réunion d'information du 23 janvier prochain est maintenue, précise-t-il, et permettra de présenter «les critères qui devraient guider toutes les interventions dans ce secteur». Pas question de laisser ce bâtiment à l'abandon dans un quartier qui a subi de nombreuses transformations ces dernières années, assure le maire. « On ne peut imaginer laisser un bâtiment abandonné à cet endroit et encore moins renoncer à des emplois et à la relance de nos artères commerciales. Je suis confiant qu'ensemble nous trouvions la bonne façon de modifier le projet.»

Plus de détails à venir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer