Montréal: Gilles Duceppe fait une croix sur la mairie

L'ex-chef bloquiste Gilles Duceppe dit avoir pris une décision définitive: il... (PHOTO FRED CHARTRAND, PC)

Agrandir

PHOTO FRED CHARTRAND, PC

Partager

L'ex-chef bloquiste Gilles Duceppe dit avoir pris une décision définitive: il ne sera pas candidat à la mairie de Montréal.

Depuis plusieurs semaines, l'hôtel de ville bruissait de rumeurs quant aux aspirations du politicien. Fin novembre, il avait refusé de mettre une croix sur cette possibilité.

Mais ce matin, dans le cadre de l'émission Salut Bonjour, M. Duceppe y a renoncé explicitement. Il a affirmé trop aimer son mode de vie actuel pour se relancer dans le monde politique.

«Je ne serai pas candidat à la mairie de Montréal», a affirmé Gilles Duceppe dans le cadre de sa chronique hebdomadaire. Il n'en est «pas question». La décision est-elle catégorique? «Tout à fait.»

Rumeurs

Au cours de sa chronique, l'ex-leader souverainiste a admis avoir «regardé la question» après avoir été abordé par de nombreux citoyens qui voulaient qu'il se lance. «Je me disais : ''Il faut bien que j'y pense.''», a-t-il dit.

Il a toutefois assuré n'avoir «fait aucun appel», ne pas avoir «préparé de dossier».

En nombre dernier, il n'avait pas voulu écarter cette possibilité au micro de la radio de Radio-Canada.

Interrogé spécifiquement sur une éventuelle volonté de revenir en politique active, il avait dit :

«Je suis intéressé par toutes les dimensions de notre vie en société. Je ne peux pas être Montréalais et fermer les yeux sur la terrible situation à Montréal.»

Puis, début décembre, Gilles Duceppe avait qualifié de «complètement farfelue» une rumeur voulant qu'il s'associe à Michael Applebaum pour briguer la mairie.

«J'ai parlé une seule fois dans ma vie à Michael Applebaum, il y a deux semaines, et on aurait un plan pour la mairie, pour la présidence du comité exécutif et on aurait déjà notre chef de cabinet? Ce n'est pas sérieux», avait-il affirmé à La Presse.

En octobre, un sondage CROP concluait qu'il pourrait être le second candidat préféré des Montréalais, avec 14% d'appuis. Mais Denis Coderre l'aurait battu à plate couture avec 26% des répondants derrière lui.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer