Les enseignes du Fameux sauvées

Le restaurant Le Fameux, angle de l'avenue du... (Photo: Marco Campanozzi , La Presse)

Agrandir

Le restaurant Le Fameux, angle de l'avenue du Mont-Royal et de la rue Saint-Denis, pourra finalement conserver ses enseignes, trois fois trop grandes. Le nouveau propriétaire a dû faire une demande de dérogation au règlement d'urbanisme, qui a été acceptée.

Photo: Marco Campanozzi , La Presse

Ceux qui pestent contre l'embourgeoisement du Plateau et trouvent que le quartier perd son identité ont de quoi se réjouir: les enseignes du restaurant Le Fameux, qui servent de phare aux fêtards en quête de poutine au petit matin, pourront continuer d'éclairer la nuit.

Le restaurant situé au coin de l'avenue du Mont-Royal et de la rue Saint-Denis vient en effet d'obtenir une dérogation au règlement d'urbanisme du Plateau-Mont-Royal. Ses enseignes étaient trois fois trop grandes. Mais les élus du Plateau ont estimé qu'elles faisaient partie du tissu social et historique du quartier et qu'elles seraient donc préservées.

«C'est là que j'ai mangé ma première poutine à Montréal, a lancé le conseiller Richard Ryan à la réunion du conseil d'arrondissement lundi soir. C'est un repère visuel qui a marqué des générations et c'est important de permettre des assouplissements pour le préserver.»

Le restaurant Le Fameux, qui existe depuis 1957, a été racheté en novembre 2007. La réglementation de l'arrondissement prévoit que, lorsqu'il y a changement d'exploitant, les enseignes doivent être conformes. Or, celles du Fameux, qui datent de 1973, sont beaucoup trop grandes selon le règlement d'urbanisme amendé en 2006.

Le nouveau propriétaire a donc demandé aux autorités une dérogation afin de pouvoir conserver les enseignes rétro. L'arrondissemeént la lui a accordée, à la condition que le restaurant reste le même et continue de servir «des mets typiquement québécois, canadiens et italiens».

Roxanne Arsenault, spécialiste en patrimoine populaire, se réjouit du maintien des enseignes rouge, jaune et bleu. «Je pense que ce sont des initiatives de ce genre qui vont permettre de garder la personnalité du Plateau-Mont-Royal, au lieu que le quartier s'embourgeoise de A à Z», dit-elle.

Un autre restaurant du quartier devra obtenir une dérogation pour conserver son enseigne. Le Nouveau Palais, rue Bernard près de l'avenue du Parc, a été racheté récemment. Son enseigne ne répond pas aux normes. «Il faudra que le propriétaire fasse les démarches, explique M. Ryan. Mais c'est certain que s'il change complètement le restaurant, s'il se met à servir des sushis, par exemple, on pourrait décider de ne pas lui accorder de dérogation.»

Le règlement d'urbanisme du Plateau-Mont-Royal a été changé en 2006 pour empêcher l'installation d'enseignes trop grandes après l'achat par Pharmaprix de l'ancien supermarché Warshaw, boulevard Saint-Laurent. Des citoyens avaient protesté contre l'enseigne qu'y avait installée la chaîne de pharmacie, qu'ils jugeaient trop imposante.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer