Robuste, le Bixi?

Sur le même thème

La Presse a constaté qu'un vélo Bixi sur... (Photo: Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

La Presse a constaté qu'un vélo Bixi sur cinq était abîmé et que 15% des points d'ancrage étaient défectueux.

Photo: Robert Skinner, La Presse

Daphné Cameron
La Presse

Moins de deux mois après leur arrivée dans les rues de Montréal, les Bixi montrent déjà des signes d'usure. En visitant 30 des 300 stations de vélo libre-service de la métropole hier, La Presse a constaté qu'un vélo Bixi sur cinq était abîmé et que 15% des points d'ancrage étaient défectueux.

Parc Lafontaine, samedi midi. Deniz Ustenbay, une étudiante de 26 ans, s'arrête à l'angle de la rue Cherrier et de l'avenue du Parc-Lafontaine pour échanger le vélo Bixi qu'elle a enfourché quelques minutes auparavant. Dans une main, la jeune femme tient un morceau de métal courbé qui s'est détaché du panier de son Bixi. De l'autre, elle manie le guidon pour tenter d'enclencher la roue de la bicyclette dans l'un des cinq points d'ancrage disponibles, sans succès.

Avant d'y parvenir, elle doit répéter l'opération à quelques reprises car le plastic et les boulons du mécanisme d'ancrage de quatre des onze bornes de la station ont été arrachés, les rendant inutilisables.

Sur ce Bixi, une poignée est défectueuse.... (Photo: Robert Skinner, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Sur ce Bixi, une poignée est défectueuse.

Photo: Robert Skinner, La Presse

«Je circulais à Bixi depuis quelques minutes lorsque soudainement, une partie du panier de métal est tombé dans la rue. Pourtant, mon sac à dos qui se trouvait à l'intérieur du panier ne contenait qu'une bouteille d'eau et un chandail», a-t-elle raconté en contournant les nombreuses pièces de plastic et de métal provenant du mécanisme étalées sur le sol.

Les pépins de Deniz Ustenbay ne semblent pas être un cas isolé. Durant quelques heures hier, La Presse a examiné 377 points d'ancrages de 30 stations de Bixi dans le Vieux-Montréal, dans le Plateau Mont-Royal et au centre-ville.

La majorité des bris concernent les deux pièces... (Photo: Robert Skinner, La Presse) - image 3.0

Agrandir

La majorité des bris concernent les deux pièces d'aluminium qui composent le panier.

Photo: Robert Skinner, La Presse

Résultat: 55 mécanismes étaient défectueux. De plus, 178 vélos ont été inspectés. De ce nombre, 37 étaient endommagés, soit plus de 20% de la flotte.

Paniers fragiles

La majorité de ces bris concernent les deux pièces d'aluminium qui composent le panier. Difficile à dire si les paniers ont cédé sous le poids des objets transportés ou s'ils ont été victime de vandalisme. Le site web Bixi Montréal indique toutefois qu'ils peuvent supporter un poids maximal de 18 livres.

 

Ces bornes sont recouvertes de graffitis.... (Photo: Robert Skinner, La Presse) - image 4.0

Agrandir

Ces bornes sont recouvertes de graffitis.

Photo: Robert Skinner, La Presse

Des lumières brisées, des morceaux de caoutchouc arrachés des guidons et des leviers pour fixer la selle défectueux ont également été recensés aux quatre coins de la ville. Plusieurs stations étaient ornées de graffitis.

À première vue, le problème semble également plus important dans le secteur du Plateau Mont-Royal et dans les haltes composées de 11 bornes et moins.

Les stations plus larges visitées, comme celles situées derrière le métro Mont-Royal (41 points d'ancrage), devant l'Hôtel de Ville (15 points d'ancrage) ou à l'intersection de Saint-Jacques et Gauvin (23 points d'ancrage), n'avaient aucune bornes défectueuses.

Du ruban adhésif a été appliqué sur cette... (Photo: Robert Skinner, La Presse) - image 5.0

Agrandir

Du ruban adhésif a été appliqué sur cette borne défectueuse.

Photo: Robert Skinner, La Presse

Nouveau prototype?

Les porte-parole de Stationnement de Montréal, la société en commandite qui gère le service Bixi, n'ont pas retourné les appels de La Presse hier.

Interrogé vendredi après-midi sur le problème de bris des équipements, le directeur des communications de Stationnement de Montréal, Michel Philibert, a toutefois spécifié que les défectuosités n'affectaient pas la majorité de la flotte.

«Globalement, nous avons effectué plus de 225 000 déplacements. Si le problème était important, ça n'aurait pas été possible», a-t-il affirmé. «Tous les jours, nous avons des techniciens qui effectuent des réparations au niveau des pédales, des graffitis ou des paniers», a-t-il ajouté.

Dans un article publié hier matin dans les pages de La Presse, Michel Philibert a également affirmé que Stationnement de Montréal avait renforcé le système d'ancrage pour prévenir les vols. «Nous avons conçu un prototype et les essais sont concluants», a-t-il expliqué.

Lors du congé de la Saint-Jean-Baptiste, une cinquantaine de bicyclettes ont été volées ou vandalisées.

Il y a 3000 vélos Bixi à Montréal. En août, 2000 Bixi répartis dans 100 nouvelles stations seront ajoutés au réseau, portant le nombre total de vélos à 5000 pour 400 stations.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer