Exclusif

Barreau du Québec: la bâtonnière jette l'éponge

Me Claudia Prémont... (Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse)

Agrandir

Me Claudia Prémont

Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse

Coup de théâtre au Barreau : dans les derniers jours d'une campagne électorale tendue, l'actuelle bâtonnière renonce à briguer un second mandat afin d'éviter que la course à trois ne permette à Me Lu Chan Khuong de « se faufiler » à la tête de l'organisation.

Me Lu Chan Khuong... (PHOTO Pascal Ratthé, Archives Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Me Lu Chan Khuong

PHOTO Pascal Ratthé, Archives Le Soleil

Me Paul-Matthieu Grondin... (PHOTO tirée du site de Grondin Savarese) - image 1.1

Agrandir

Me Paul-Matthieu Grondin

PHOTO tirée du site de Grondin Savarese

Me Claudia Prémont en fera l'annonce officielle aujourd'hui, à peine une semaine avant le début du scrutin. Elle donnera son appui à Paul-Matthieu Grondin, un jeune avocat montréalais en qui elle « a confiance », afin de présenter un front uni.

En 2015, « j'ai accepté le défi dans les circonstances que vous connaissez [la controverse entourant Lu Chan Khuong] parce que j'aimais le Barreau, a-t-elle dit hier soir en entrevue. Aujourd'hui, je me retire pour les mêmes raisons : parce que j'aime le Barreau ».

« J'espère avoir apporté une certaine paix au Barreau et je veux qu'elle demeure. À ce stade-ci, c'est dangereux que quelqu'un se faufile », a ajouté l'avocate, visant clairement MKhuong. Son élection, « ça ne peut pas être positif vu les prises de position qu'elle a eues ».

Cette dernière avait été suspendue de ses fonctions en juillet 2015 après que La Presse a révélé qu'elle avait fait l'objet d'une plainte à la police pour vol à l'étalage l'année précédente. MKhuong a toujours nié avoir volé quoi que ce soit. Elle n'a jamais été accusée, son dossier profitant d'un programme de déjudiciarisation pour les dossiers mineurs.

Le conjoint de l'avocate, l'ex-ministre libéral Marc Bellemare, a fait parvenir des mises en demeure aux administrateurs du Barreau, la semaine dernière, leur reprochant une rémunération excessive. C'est une des gouttes qui ont fait déborder le vase, a expliqué Me Prémont.

La tension est vive entre les deux candidates depuis le début de la course, à la fin du mois de février, notamment au sujet d'une éventuelle baisse du salaire du dirigeant de l'organisation.

UN LEGS DE 18 MILLIONS ?

« Me Grondin va faire un beau travail, il veut donner à son Barreau. Je lui fais confiance », a-t-elle ajouté. « C'est un appui important que j'accueille avec beaucoup d'humilité », a affirmé Me Paul-Matthieu Grondin, joint par La Presse au téléphone.

En lui annonçant son ralliement, Me Claudia Prémont a tout de même présenté à Me Grondin un projet de « legs » qu'elle aimerait voir se réaliser : la vente de l'édifice du Barreau dans le Vieux-Montréal. La vente pourrait rapporter entre 18 et 20 millions, somme qui serait utilisée pour créer un fonds destiné notamment à faciliter l'accès à la justice.

« Ça nous donnerait une liberté qu'on n'a malheureusement pas, parce que c'est immobilisé dans l'immeuble en ce moment », a-t-elle dit. « Ça pourrait être des bourses à des jeunes avocats, ça pourrait être de payer certains frais que les avocats ont à payer présentement, ça pourrait être des projets d'accès à la justice. Tout est ouvert et il faut y réfléchir. » Le Barreau demeurerait locataire du même bâtiment.

Me Grondin s'est dit ouvert à inclure dans sa plateforme les « idées les plus révolutionnaires » de Me Prémont, y compris la vente du siège social de l'ordre professionnel.

La bâtonnière actuelle a précisé qu'elle renonçait à son indemnité de départ. 

Les avocats voteront pour choisir leur nouveau bâtonnier du 2 au 12 mai.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer