Commission Chamberland: un témoin de l'École nationale de police est entendu

Le commissaire Alexandre Matte, le président de la... (ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le commissaire Alexandre Matte, le président de la Commission sur la protection de la confidentialité des sources journalistiques, Jacques Chamberland, et la commissaire Guylaine Bachand.

ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Leduc
La Presse

Si les policiers, au cours de leur formation, apprennent l'art de l'obtention et d'exécution d'un mandat de perquisition ou de surveillance à l'égard d'avocats ou de juges (que l'on soupçonnerait notamment d'actes criminels), on ne leur enseigne pas, selon toute vraisemblance, l'art d'un mandat de surveillance ou d'écoute à l'égard de journalistes.

C'est ce qu'a expliqué Paulin Bureau, directeur du perfectionnement policier à l'École nationale de police du Québec qui était entendu ce matin à la Commission sur la protection de la confidentialité des sources journalistiques.  

À sa connaissance, a-t-il dit, les policiers, dans leur formation, ne sont pas formés à l'obtention ou l'exécution de surveillance de journalistes.

De la même façon, les policiers ne sont pas exposés à la question de la confidentialité de sources journalistiques pendant leurs études à l'École nationale de police du Québec.

Interrogée à son tour, Mme Helen Dion, directrice du Service de police de Repentigny et présidente de l'Association des directeurs de police du Québec, a fait valoir pour sa part que les policiers peuvent parfois parler à des journalistes en toute légitimité.

Elle a assuré que si des policiers se plaignaient à des journalistes de décisions budgétaires qu'elle aurait prises, elle n'y verrait aucun inconvénient.

Par contre, pour tout ce qui a trait aux enquêtes policières, à la vie privée des citoyens ou aux informations privilégiées auxquels ils ont accès dans des banques de données, les policiers sont tenus de respecter parfaitement leur serment de discrétion, a dit Mme Dion.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer