Un enfant de 6 ans mordu par un pitbull

Le projet de loi déposé jeudi à Québec... (Photo Graham Hughes, La Presse canadienne)

Agrandir

Le projet de loi déposé jeudi à Québec prévoit d'interdire d'adopter des pitbulls et d'euthanasier les chiens qui attaquent et blessent gravement une personne.

Photo Graham Hughes, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le jour même où un projet de loi visant à interdire les chiens dangereux était déposé à Québec, un bambin de 6 ans de Lanaudière s'est retrouvé à l'hôpital après avoir été mordu à la jambe par un molosse.

Le drame s'est produit jeudi en fin de journée à Saint-Lin-Laurentides, rue des Perches. Le fils de Marylene Langdeau faisait du vélo devant la maison familiale quand deux chiens se sont précipités sur lui.

« Il a été attaqué par un pitbull qui lui a mordu la jambe. Trois crocs de plantés au fond de sa peau », a raconté Mme Langdeau sur sa page Facebook.

L'enfant a été conduit à l'urgence en ambulance. Une des lacérations a été refermée, mais en raison des risques d'infection, les deux autres blessures sont restées ouvertes pour le moment, a expliqué la mère. Ses tendons n'auraient pas été atteints, mais les muscles pourraient avoir été endommagés par la pression des mâchoires de la bête.

Le garçon a reçu des médicaments contre la douleur et ne pouvait toujours pas marcher vendredi.

Récidive

À la suite d'une plainte à la police, les deux chiens, appartenant à la même propriétaire, ont été emmenés par l'Inspecteur canin, chargé de faire respecter les règlements municipaux concernant les animaux.

C'est la deuxième fois en moins d'un an que l'Inspecteur canin intervient auprès de la propriétaire, indique la vice-présidente de l'entreprise, Vanessa Morin. Une passante se promenant avec son chien avait été attaquée par les mêmes animaux en 2016.

« Quand on doit intervenir une deuxième fois, habituellement, c'est l'euthanasie pour les chiens », indique Mme Morin, qui ajoute que des discussions sont en cours avec la propriétaire pour qu'elle prenne elle-même la décision de se débarrasser des bêtes.

Marylene Langdeau déplore le fait que ces chiens se trouvaient dehors sans laisse, alors qu'ils avaient déjà fait l'objet de plaintes. Elle se demande si la nouvelle loi que Québec se prépare à adopter sera vraiment efficace.

« On veut que les autorités réalisent que malgré les plaintes, les amendes et les contraventions, ces chiens étaient encore en liberté hier. Quelle sera la procédure mise en place quand les maîtres refuseront de se soumettre à la loi ? Plusieurs questions restent sans réponses. Il ne peut pas y avoir un enfant qui paye à chaque fois pour réveiller les autorités », s'est insurgée la mère, dans un échange de messages avec La Presse.

Le projet de loi déposé jeudi à Québec prévoit d'interdire d'adopter des pitbulls et d'euthanasier les chiens qui attaquent et blessent gravement une personne.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer