Trafic de drogue en Australie: les Québécoises demeurent incarcérées

Melina Roberge et Isabelle Lagacé voyageaient ensemble et... (PHOTO TIRÉE DU COMPTE INSTAGRAM DE MELINA ROBERGE)

Agrandir

Melina Roberge et Isabelle Lagacé voyageaient ensemble et ont laissé des traces constantes de leurs escales sur les réseaux sociaux, qui permettent pratiquement de suivre leurs déplacements au jour le jour.

PHOTO TIRÉE DU COMPTE INSTAGRAM DE MELINA ROBERGE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les deux Québécoises arrêtées à bord d'un bateau de croisière en Australie pour trafic de cocaïne ont comparu en Cour criminelle mercredi, mais n'ont pas enregistré de plaidoyer.

Mélina Roberge, âgée de 23 ans, et Isabelle Lagacé, 28 ans, ont vu le tribunal de Sydney refuser leur demande d'être libérées sous caution en attendant la suite des procédures, prévue le 7 décembre prochain.

La prochaine étape pour elles sera d'annoncer à la Cour si elles souhaitent plaider coupable ou non coupable, a indiqué un porte-parole du ministère de la Justice de l'État de New South Wales.

C'est aussi le cas pour André Tamine, 64 ans, arrêté avec elles sur le même bateau de luxe, le MS Sea Princess.

Le 29 août dernier, ils avaient été arrêtés après que les autorités australiennes eurent découvert - à l'aide de chiens renifleurs - 95 kilos de cocaïne dans leurs valises, une quantité évaluée à 31 millions de dollars australiens (30,5 millions de dollars canadiens).

Les trois causes seront possiblement traitées séparément puisque trois dossiers ont été ouverts au tribunal. Si les deux jeunes femmes voyageaient ensemble et partageaient une cabine, en plus d'avoir publié de nombreuses photos d'elles dans les destinations exotiques qu'elles ont visitées, on ne sait pas encore quel est leur lien avec le troisième accusé, André Tamine.

La cargaison interceptée constitue la plus importante saisie de drogue transportée sur un bateau de croisière ou dans un avion en Australie, avait révélé fin août le commandant des forces frontalières australiennes, Tim Fitzgerald. Selon lui, 35 kilos de cocaïne ont été trouvés dans la cabine partagée par les deux femmes et 60 kilos dans celle de l'homme.

L'infraction criminelle qui leur est reprochée est l'importation d'une substance contrôlée, soit la cocaïne, dans une quantité commerciale.

S'ils sont reconnus coupables, ils pourraient écoper d'une peine d'emprisonnement à vie.

Les trois Canadiens étaient montés sur le MS Sea Princess à Southampton, au Royaume-Uni.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer