Porno juvénile: le principal suspect dans l'affaire Cédrika libéré sous caution

Jonathan Bettez à sa sortie du palais de... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Jonathan Bettez à sa sortie du palais de justice de Trois-Rivières.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TROIS-RIVIÈRES) Après avoir été accusé de posséder et d'avoir rendu disponible de la pornographie juvénile, ce matin, au palais de justice de Trois-Rivières, le principal suspect dans l'affaire Cédrika Provencher a recouvré la liberté moyennant la remise de son passeport et un dépôt de 5000 $.

Jonathan Bettez.... - image 1.0

Agrandir

Jonathan Bettez.

Jonathan Bettez, 36 ans, avait été arrêté hier avant-midi aux bureaux d'Emballage Bettez, l'entreprise familiale. Des perquisitions ont aussi été effectuées dans deux résidences de Trois-Rivières.

L'arrestation a eu lieu le jour de l'anniversaire de Cédrika. Elle aurait eu 19 ans.

De nombreux citoyens se sont déplacés pour assister aux procédures.

Peu avant 10 h, l'audience a été suspendue afin de permettre à l'accusé de rencontrer un avocat. Ce dernier a par la suite rencontré son vis-à-vis de la Couronne en vue des débats sur la remise en liberté du suspect.

Lorsque le procureur Jean-Marc Poirier et le criminaliste Michel Lebrun sont revenus devant le juge Jacques Trudel, les deux parties s'entendaient sur la remise en liberté de l'accusé. Il ne pourra fréquenter des parcs où peuvent se trouver des enfants et doit renoncer à naviguer sur l'internet, sauf sur son lieu de travail.

Bettez fait face à six chefs d'accusation, pour des faits s'étendant de 2009 à 2013. Aucun geste de violence ne lui est reproché dans l'acte d'accusation. Selon nos informations, ce sont des moyens technologiques - et non humains - qui ont mené à l'arrestation de l'individu pour une affaire de pornographie juvénile. « Ce n'est pas un leurre, une affaire d'agent double ou de policière qui s'est fait passer pour une mineure de 14 ans qui nous a permis de le coincer », nous a-t-on confié.

Plus tôt ce matin, la police l'a fait marcher d'une voiture banalisée jusqu'aux portes du palais de justice devant les lentilles des caméras, menotté.

Les parents de Cédrika Provencher, Martin Provencher et Karine Fortier, étaient présents lors de la comparution de Bettez, selon le quotidien Le Nouvelliste.

Selon nos sources, Bettez possédait une Acura rouge avec poignées chromées et toit ouvrant à l'époque où Cédrika Provencher, 9 ans, a disparu, le 31 juillet 2007 à Trois-Rivières. Rappelons qu'un tel véhicule avait été vu dans le quartier de la fillette le jour de sa disparition et que c'est dans ce contexte que le suspect avait été interrogé une première fois par les enquêteurs en 2008, comme plus de 250 autres propriétaires d'une Acura rouge.

L'homme avait refusé de se soumettre au polygraphe, et la police l'a depuis toujours considéré comme le principal sujet d'intérêt. Il aurait requis les services d'un avocat.

Les six accusations contre Jonathan Bettez :

  • Deux chefs d'avoir accédé à de la pornographie juvénile
  • Deux chefs d'avoir eu en sa possession de la pornographie juvénile
  • Un chef d'avoir rendu accessible de la pornographie juvénile
  • Un chef pour avoir eu de la pornographie juvénile en sa possession en vue de la transmettre, de la rendre accessible, de la distribuer, de la vendre ou de l'exporter

- Avec Daniel Renaud, Vincent Larouche et La Presse Canadienne

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer