L'ex-tireur d'élite Wali devant la cour pour ravoir ses armes

L'ex-tireur d'élite québécois Wali est connu pour être... (Photo Martin Leblanc, archives La Presse)

Agrandir

L'ex-tireur d'élite québécois Wali est connu pour être parti combattre le groupe État islamique l'an dernier.

Photo Martin Leblanc, archives La Presse

L'ex-tireur d'élite québécois Wali, connu pour être parti combattre le groupe État islamique l'an dernier, s'est fait saisir trois armes à feu préventivement par la Sûreté du Québec en juin dernier.

L'homme de 34 ans s'est présenté en cour lundi pour contester la requête en confiscation et devra y revenir dans quelques semaines. 

Les policiers étaient intervenus à son domicile, près de Québec, pour une dispute avec sa conjointe, avec laquelle il était en instance de séparation. Celle-ci a soutenu devant la cour que Wali l'avait intimidée pendant la dispute en jouant à mettre des munitions dans son arme, mais qu'il ne l'avait jamais menacée.

Wali a nié fermement les allégations de son ex-conjointe dans un message publié hier sur Facebook. « À aucun moment je n'ai "joué" avec mes armes, comme le mentionne le témoignage mensonger de mon ex-conjointe », écrit-il.

- Avec Le Soleil




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Un Ontarien parti combattre l'EI tué en Syrie

    Monde

    Un Ontarien parti combattre l'EI tué en Syrie

    La nouvelle est tombée «comme une bombe» quand une famille ontarienne a appris que l'un de ses membres âgé de 24 ans, qu'elle croyait parti enseigner... »

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer