Superprocès SharQc: nouvelle vague de plaidoyers jeudi

Au moins une dizaine de Hells Angels et leurs sympathisants accusés dans les... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Au moins une dizaine de Hells Angels et leurs sympathisants accusés dans les superprocès SharQc plaideront coupable jeudi au Centre de services judiciaires Gouin, a appris La Presse.

La Défense a envoyé lundi à tous les médias copie d'une requête en interdit de publication sur la preuve en vue de cette nouvelle vague de plaidoyers.

Ceux-ci, qui surviennent à l'issue de négociations tenues entre la poursuite et la défense ces dernières semaines, seront déposés à peine quatre jours avant le début de la sélection du jury qui doit commencer lundi prochain.

Selon nos informations, les accusés qui plaideront coupable cette semaine font surtout partie des sections des Hells Angels de Québec et de Trois-Rivières. Ils plaideront coupable, comme tous les autres qui ont déposé un plaidoyer avant eux, à une accusation réduite de complot pour meurtre.

Selon nos sources, il restera quelques mois à purger à la plupart des accusés qui plaideront coupable jeudi. L'opération SharQc a eu lieu il y a six ans, en avril 2009. Puisque la détention préventive est comptabilisée en double, la plupart des accusés qui plaideront coupable jeudi ont donc déjà purgé 12 ans de prison.

D'après nos informations, après la journée de jeudi, il pourrait rester une dizaine d'individus toujours accusés. On ignore si ceux-ci seront jugés dans un ou deux procès. Selon nos sources, si procès il y a, il devrait commencer en juin.

Au cours des derniers mois, le juge James L. Brunton de la Cour Supérieure a invité la poursuite à réduire sensiblement sa preuve contre les accusés restants, ce qui signifie qu'un éventuel procès pourrait durer quelques mois ou sera beaucoup moins long que les 18 mois anticipés aux débuts des procédures.

Selon nos informations, les intentions du juge sont de débuter le procès avant les vacances d'été, de procéder durant les mois de juin et de juillet et de faire relâche tout le mois d'août. Les accusés restants seront officiellement mis en accusation à 9 h lundi au Centre de services judiciaires Gouin où aura lieu un éventuel procès.

Environ 20 000 assignations ont été envoyées à des candidats jurés au cours de l'hiver. Le processus d'exemption des candidats jurés, qui s'est déroulé sur plusieurs jours, a eu lieu en mars et avril au Palais de justice de Montréal.

Au total, 156 Hells Angels et leurs sympathisants ont été accusés à l'issue de l'opération SharQc menée le 15 avril 2009. Une trentaine avait échappé à la frappe mais plusieurs ont été repris au fil des ans, si bien que huit accusés sont toujours en cavale.

Trente-et-un accusés ont été libérés en mai 2011 après que leurs accusations eurent été retirées en raison de la longue des procédures et à peu près tous les autres ont plaidé coupable à une accusation de complot pour meurtre au cours des procédures.

À l'heure actuelle, une quinzaine de membres en règle des Hells Angels qui ont réglé leur dossier en cour sont en liberté totale au Québec.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • La police intercepte des Hells Angels

    Faits divers

    La police intercepte des Hells Angels

    Une opération de contrôle fortuite envers des membres en règle des Hells Angels et certains sympathisants s'est déroulée mercredi à Sherbrooke. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer