Jocelyn Dupuis : sitôt condamné, sitôt libéré

Jocelyn Dupuis au palais de justice de Montréal,... (Photo La Presse, Martin Chamberland)

Agrandir

Jocelyn Dupuis au palais de justice de Montréal, vendredi.

Photo La Presse, Martin Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Malgré une sentence de 12 mois de prison, l'ex-directeur général de la FTQ-Construction Jocelyn Dupuis n'a finalement passé que quelques heures derrière les barreaux.

Après avoir reçu sa sentence vendredi pour fraude et fabrication de fausses factures totalisant plus de 63 000$, M. Dupuis a été incarcéré à la prison de Bordeaux. En début de soirée, son avocat Me Jean-Daniel Debkosk a toutefois réussi à obtenir sa libération puisque le verdit de culpabilité est porté en appel.

«Je pense que le juge a mis la sentence à 14 heures pour s'assurer qu'il ne soit pas libéré, mais la Cour d'appel a finalement accepté de nous entendre en fin d'après-midi», a affirmé Me Debkosk, samedi.

En plus du verdict, l'avocat a indiqué à La Presse qu'il comptait également déposer au cours des prochains jours une requête en appel sur la sentence.

L'ex-directeur général de la FTQ-Construction avait présenté des rapports de dépenses de 225 000 $ pour des restaurants et des bouteilles de vin à 300 à 400$ notamment, entre 2007 et 2008. La Cour a conclu qu'il avait gonflé des factures ou en avait fabriqué de toutes pièces pour un montant total de plus de 63 000 $.

M. Dupuis avait plaidé non coupable alléguant que ces dépenses servaient à rembourser des activités syndicales qu'il dit avoir payées de sa poche. La FTQ a toujours refusé de porter plainte estimant qu'il n'y a pas eu de fraude et n'a jamais demandé de remboursement.

M. Dupuis a été reconnu coupable en septembre dernier et l'avis d'appel du verdict a été déposé le mois suivant.

«On espère que trois juges de la Cour d'appel vont comprendre notre théorie présentée au procès, il n'y a pas de perte, pas de victime et encore aujourd'hui le directeur actuel [le directeur général de la FTQ-Construction Yves Ouellet,] maintient que la FTQ n'a pas été fraudée », a réitéré l'avocat, samedi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer