La veuve d'un soldat tué poursuit Omar Khadr pour 50 millions

Omar Khadr... (Archives AP)

Agrandir

Omar Khadr

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
TORONTO

La veuve d'un soldat des forces spéciales américaines tué en Afghanistan et un soldat américain devenu aveugle après une attaque à la grenade poursuivent le Canadien Omar Khadr pour un montant près de 50 millions $, a appris La Presse Canadienne.

Dans la poursuite déposée jeudi en Utah, Tabitha Speer et le sergent Layne Morris affirment que Khadr, alors âgé de 15 ans, était responsable de la mort du sergent Christopher Speer et des blessures subies par M. Morris en juillet 2002.

Selon les avocats des plaignants, la poursuite prend ancrage sur le plaidoyer de culpabilité à cinq crimes de guerre d'Omar Khadr devant une commission militaire américaine à Guantanamo en octobre 2010, qui avait condamné le jeune Torontois à une peine de huit ans de prison.

Dans le cadre de l'entente sur le plaidoyer, le jeune homme avait admis avoir commis le meurtre et la tentative de meurtre de même que trois autres crimes de guerre.

L'un des avocats de Mme Speer et M. Morris, Don Winder, a déclaré en entrevue depuis Salt Lake City que la poursuite était basée sur les propres paroles de Khadr et que, selon lui, il n'y avait pas de fondement juridique pour un démenti.

Khadr, actuellement emprisonné en Alberta, a depuis ce temps soutenu avoir plaidé coupable uniquement pour sortir de la base américaine de Guantanamo et revenir au Canada.

Joint à Edmonton, l'avocat d'Omar Khadr, Dennis Edney, a affirmé que son client n'avait pas encore reçu signification de la poursuite, et qu'il n'avait jamais eu l'occasion de défendre sa cause dans des procédures civiles.

«Ils n'ont pas de preuves, a tranché Me Edney. Ils se fient aux procédures de Guantanamo, qui ont été vivement critiquées sur le plan international.»

Omar Khadr, qui est aujourd'hui âgé de 27 ans, souhaite lui-même intenter une poursuite de 20 millions $ contre le gouvernement fédéral, accusant le personnel du service de renseignement canadien d'avoir enfreint ses droits lorsqu'il était détenu par les Américains.

Dans un communiqué publié jeudi, le ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney, a annoncé que le gouvernement conservateur appuyait la démarche de Tabitha Speer et de Layne Morris visant à obtenir des indemnités pour les pertes horribles qu'ils avaient subies à cause de Khadr.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer