Guillaume Gélinas comparaît pour double meurtre

Guillaume Gélinas est soupçonné des meurtres de son... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Guillaume Gélinas est soupçonné des meurtres de son père, Luc Gélinas, et de la conjointe de ce dernier, Julie Lemieux.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

(Joliette) L'air détendu, n'affichant aucune émotion particulière, Guillaume Gélinas a brièvement comparu ce lundi midi au palais de justice de Joliette.

Le jeune de 22 ans a été formellement accusé du double meurtre prémédité de son père Luc Gélinas, 54 ans, et de la conjointe de celui-ci, Julie Lemieux, jeudi dernier à Terrebonne. 

La comparution devant le juge Gabriel Lassonde a duré à peine une minute. L'affaire a été reportée au 6 mars. 

L'avocat de l'ex-militaire qui a servi huit mois en Afghanistan, Me Jonathan Meunier, a dit qu'il allait évaluer la possibilité de demander à ce que son client subisse une évaluation psychiatrique, mais il n'a pas encore pris sa décision. 

Il a aussi ajouté que «plusieurs familles sont touchées par ce drame» et qu'elles désirent vivre leur deuil en privé. Le Directeur des poursuites criminelles et pénales est représenté par Me Éric Côté.

Rappelons que les policiers de Terrebonne ont fait la macabre découverte des deux corps dans leur résidence du boulevard Pierre-Le Gardeur peu après 9h jeudi.

Ce sont des collègues des victimes, qui étaient toutes deux cadres à la Société des alcools du Québec, qui ont alerté les autorités après avoir remarqué leur absence inexplicable au travail. 

M. Gélinas et Mme Lemieux semblaient avoir été poignardés. Le crime a été minutieusement préparé et commis avec maîtrise, selon des sources policières près de l'enquête. Guillaume Gélinas a été retrouvé le soir même à Gatineau, où demeurent sa copine et sa mère, et il a été interrogé pendant de nombreuses heures avant d'être accusé.  

Plusieurs proches du couple disent que Guillaume Gélinas semblait perturbé depuis son retour d'Afghanistan. Certains parlent de choc post-traumatique. Mais un tel désordre pourrait ne pas être la cause de la tragédie. Les enquêteurs étudient aussi la thèse du meurtre commis pour l'argent.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer