Course contre la montre pour retrouver un entrepreneur

Domenico Iacono, qui aurait habité le quartier Val-des-Brises... (Photo Police de Laval)

Agrandir

Domenico Iacono, qui aurait habité le quartier Val-des-Brises à Laval et le secteur Saint-Léonard, parle français et anglais.

Photo Police de Laval

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La police de Laval est lancée dans une course contre la montre pour retrouver l'entrepreneur en pavage et paysagement disparu dimanche soir, dont la Mercedes SLK 250 rouge a été retrouvée hier à Montréal-Nord.

Vers midi, à la suite d'appels de citoyens, les enquêteurs ont retrouvé le véhicule de M. Iacono sur la rue Désy, près du boulevard Henri-Bourassa. « La voiture a été remorquée dans un garage du quartier général où elle sera expertisée », a confirmé l'agent Franco Di Genova, de la police de Laval.

Domenico Iacono, 56 ans, a été vu pour la dernière fois par un membre de sa famille, avec qui il aurait soupé dans un restaurant, le 25 octobre. Après le repas, M. Iacono aurait reconduit l'autre personne à la résidence de cette dernière avant de quitter les lieux sans réapparaître par la suite.

Après avoir attendu au moins 24 heures, sa famille, inquiète, a communiqué avec les policiers et signalé sa disparition. Des sources ont confié à La Presse que la disparition de M. Iacono pourrait avoir comme toile de fond une importante dette contractée auprès d'une personne ou de personnes liées à la mafia.

Le disparu et ses proches ont par ailleurs traîné des dettes importantes auprès de divers créanciers, pendant des années. À une époque, son propre père a pris possession de sa maison parce que le fils n'arrivait pas à lui rembourser un prêt. La résidence a ensuite été revendue à l'ancienne conjointe de M. Iacono, dont il est divorcé.

Selon des documents fonciers consultés par, la vente de cette maison, en juin dernier, s'est faite en parallèle avec le remboursement d'une dette de plusieurs centaines de milliers de dollars que des membres de la famille Iacono avaient contractée auprès d'un associé du défunt parrain de la mafia Vito Rizzuto. Le prêteur a signé une quittance attestant que la dette avait été remboursée.

Joint au téléphone, le frère du disparu a minimisé les problèmes financiers familiaux. « Je pense que tout était réglé », a-t-il dit, tout en précisant que son frère ne donnait pas souvent de nouvelles sur sa situation 

-Pour joindre Daniel Renaud en toute confidentialité, composez le 514 285-7000, poste 4918 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer