Carambolage mortel au Wyoming: un Québécois arrêté, puis libéré

Vers 8h, lundi, deux véhicules commerciaux se sont... (PHOTO ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Vers 8h, lundi, deux véhicules commerciaux se sont percutés, provoquant un tête-à-queue et une réaction en chaîne. Au total, 64 voitures ont été impliquées dans l'accident.

PHOTO ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le camionneur longueuillois Alex Dragaytsev, arrêté mardi à la suite d'un carambolage mortel survenu lundi au Wyoming, pourrait échapper aux accusations d'homicide involontaire avec circonstances aggravantes qui ont été déposées contre lui.

«Les accusations ont été réfutées», a indiqué le lieutenant Michael Simmons, de la patrouille routière du Wyoming, en entrevue avec La Presse. La procureure du comté d'Albany, où a eu lieu l'accident qui a fait deux morts et une vingtaine de blessés, a choisi de lever les accusations qui avaient été déposées plus tôt dans la journée, a-t-il expliqué.

En effet, le Québécois a été relâché de la prison où il se trouvait.

«Pour l'instant, Alex Dragaytsev est accusé en vertu de la loi fédérale pour ne pas avoir fait preuve de suffisamment de prudence dans des conditions dangereuses», a affirmé le lieutenant Simmons. Une telle accusation constitue un «méfait», un type d'offense que l'État du Wyoming punit, au pire, par des peines de moins d'un an de prison et, au mieux, par des amendes de 60$.

En comparaison, des accusations d'homicide involontaire avec circonstances aggravantes peuvent valoir jusqu'à 20 ans d'incarcération.

Le sort d'Alex Dragaytsev, un Longueuillois de 45 ans qui travaillait chez Intermark Transport, selon nos informations, repose donc entre les mains de la procureure du comté de Laramie, Peggy Trent. En entrevue avec La Presse Canadienne, elle a déclaré que les preuves fournies par les autorités ne justifiaient pas, pour l'instant, d'accusations plus sérieuses.

«L'enquête prendra quelques semaines, au terme desquelles nous remettrons nos rapports à la procureure», a toutefois souligné Michael Simmons. «Ce sera à elle de décider quoi faire de ces preuves.»

Un permis de conduire québécois

Pour la deuxième fois en cinq jours, un carambolage a entraîné la fermeture de l'autoroute 80, près de Laramie, au Wyoming, lundi. Vers 8h, deux véhicules commerciaux se sont percutés, provoquant un tête-à-queue et une réaction en chaîne. Au total, 64 voitures ont été impliquées dans l'accident. Lynn Freeman, une femme de 58 ans originaire de l'Arkansas, et Jenay L. Breden, une femme de 23 ans vivant au Colorado, ont perdu la vie. Elles se trouvaient dans deux voitures différentes.

«L'épais brouillard et la neige fondante sont des facteurs ayant contribué à l'accident», a rapporté la patrouille routière du Wyoming.

Alex Dragaytsev, arrêté après l'accident, avait un permis de conduire québécois, a confirmé Michael Simmons. L'entreprise pour laquelle il travaillait, Intermark Transport, a des bureaux à La Prairie, en Montérégie. Deux employés interrogés par La Presse ont refusé de commenter l'accident, l'un d'eux disant «ne pas connaître les chauffeurs».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer