Empoignade entre un chauffard et un travailleur de la construction

L'incident est survenu à la sortie du tunnel... (Photo: Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

L'incident est survenu à la sortie du tunnel Louis-Hippolyte-LaFontaine.

Photo: Bernard Brault, archives La Presse

Partager

Une querelle qui a dégénéré en bagarre la nuit dernière a opposé un jeune conducteur ivre et imprudent, un sous-traitant du ministère des Transports et un travailleur de la construction.

Cette étrange histoire a débuté vers 1h sur l'autoroute 25, à la sortie sud du tunnel Louis-Hippolyte-LaFontaine.

Un sous-traitant du ministère des Transports du Québec circulait à basse vitesse à l'approche d'unchantier routier où s'affairaient plusieurs travailleurs. C'est ce qu'on appelle une patrouille de retenue, qui vise à ralentir la circulation dans les zones de travaux.

«À la sortie du tunnel, un petit véhicule dans lequel se trouvaient deux jeunes a dépassé la patrouille de retenue, puis a fait des manoeuvres dangereuses pour dépasser une autre camionnette du Ministère qui servait à protéger le chantier», a expliqué l'agente Ingrid Asselin, porte-parole de la Sûreté du Québec.

La voiture a ensuite emprunté la bretelle d'accès menant à la 132 Ouest, suivie de la camionnnette de patrouille.

«À la sortie de la bretelle, le jeune conducteur a perdu la maîtrise de sa voiture et a percuté un muret de béton. La camionnette de retenue qui le suivait l'a ensuite percuté», poursuit Mme Asselin.

C'est alors qu'est arrivé au moins un travailleur de la construction en colère contre le jeune imprudent. Une altercation a éclaté, pour se transformer en empoignade.

Résultat: le travailleur a été arrêté puis libéré sous promesse de comparaître. Il sera accusé de voies de fait à l'endroit du jeune homme, qui n'a pas été blessé.

Ce dernier, âgé de 18 ans, a été arrêté. L'alcootest a révélé qu'il avait dans le sang deux fois plus d'alcool que la limite permise. Il devra répondre à des accusations de conduite avec les facultés affaiblies, de conduite dangereuse et de délit de fuite, car il aurait tenté de fuir après l'accident.

Son passager, âgé de 17 ans, a pu rentrer chez lui.

Quant au sous-traitant du ministère des Transports, la SQ tentera de déterminer si c'est accidentellement ou volontairement, par exemple pour empêcher le jeune de s'enfuir après l'accident, qu'il a heurté la petite voiture.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer