Tentative de meurtre au mont Royal: une évaluation psychiatrique pour l'accusé

Louis Bourque a été poignardé dans un sentier... (Photo David Boily, La Presse)

Agrandir

Louis Bourque a été poignardé dans un sentier du mont Royal.

Photo David Boily, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'homme accusé hier d'avoir tenté de tuer un marcheur lundi soir en le poignardant possiblement sans raison sur un sentier du mont Royal devra subir une évaluation psychiatrique pour déterminer son aptitude à subir son procès. Comme hier lors de sa comparution, Jean Therrien, 47 ans, a de nouveau été expulsé de la salle par les agents, alors qu'il déblatérait contre la juge et le système.

«Je demande votre récusation [Mme la juge]. Vous êtes en conflit d'intérêts», a-t-il lancé à la juge, lorsqu'elle celle-ci venait de déclarer que le tribunal avait des motifs raisonnables de croire que l'accusé était inapte. «Je demande votre récusation!», a-t-il répété, en étant sorti de la salle de cour du palais de justice de Montréal par les six gardes qui l'entouraient.

L'accusé a longuement expliqué à la juge ce matin lors de son enquête sur remise en liberté les circonstances de son arrestation par les policiers mardi matin. Jean Therrien soutient également être persécuté par la Couronne et la police de Montréal.

La juge a également imposé un avocat de l'aide juridique à l'accusé contre son gré.

Jean Therrien est accusé d'avoir tenté de tuer Louis Bourque, un homme de 56 ans qui marchait sur le mont Royal avec son fils trentenaire lundi soir.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer