L'entreprise du Seigneur de Léonard ciblée par un cocktail molotov

La fumée a provoqué le déclenchement des gicleurs... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

La fumée a provoqué le déclenchement des gicleurs qui ont rapidement éteint le début d'incendie dans l'entreprise de distribution alimentaire John & Dino.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

L'entreprise de distribution alimentaire John & Dino, commerce légitime du défunt chef de clan de la mafia assassiné en juin 2010, Agostino Cuntrera, a été la cible d'incendiaires la nuit dernière.

Peu avant minuit, un ou des individus ont fracassé l'une des fenêtres de l'établissement situé sur la rue Magloire, près de la rue Lafrenaie, et ont lancé un engin incendiaire à l'intérieur. La fumée a toutefois provoqué le déclenchement des gicleurs qui ont rapidement éteint le début d'incendie. Lorsque les pompiers se sont présentés sur les lieux, ils ont constaté des dommages limités. Personne n'a été arrêté.

Cet attentat au cocktail molotov, le quatrième en une semaine à Montréal et Laval, pourrait être relié aux trois autres survenus précédemment aux cafés Empire et Bellerose, à Laval, et au restaurant Liège, à Montréal. Agostino Cuntrera, un chef de clan de la mafia surnommé le Seigneur de Saint-Léonard, a été assassiné à coups de fusil, en compagnie de son garde du corps, devant son entreprise à la fin de juin 2010, au plus fort du putsch tenté contre les Rizzuto avant que les fidèles du parrain Vito Rizzuto et ce dernier reprennent le contrôle en 2012-2013.

Le fils d'Agostino Cuntrera, Liborio, a été arrêté en mai dernier, pour une affaire de cocaïne, lors de la dernière phase de l'importante enquête Clemenza de la Gendarmerie Royale du Canada visant la relève de la mafia montréalaise.

Après une courte accalmie cet été, la mafia montréalaise est secouée par un regain de tension ; une lutte entre clans pour le pouvoir, et pour conserver ou récupérer ce qui reste des opérations de paris sportifs de la mafia, serait au coeur de cette reprise des violences.

Pour joindre Daniel Renaud en toute confidentialité, composez le (514) 285-7000, poste 4918, ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer