Trois Québécois au coeur d'une arnaque postale colossale

Une organisation d'escrocs a envoyé 56 millions de lettres... (Photo Mike Blake, archives Reuters)

Agrandir

Une organisation d'escrocs a envoyé 56 millions de lettres de sollicitation à des Américains depuis l'an 2000, selon les documents d'enquête.

Photo Mike Blake, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les chiffres eux-mêmes semblent tenir du surnaturel. Grâce à un « magicien » autoproclamé et à une diseuse de bonne aventure, une multinationale de l'escroquerie dont le centre névralgique était situé à Montréal a réussi à frauder un million de victimes aux États-Unis pour récolter un butin de 180 millions de dollars. Hier, la justice américaine a finalement rompu le charme. Trois Québécois sont dans la ligne de mire des autorités.

56 millions de lettres à la poste

Tout fonctionnait à l'ancienne : par la poste. Selon les documents d'enquête déposés à la cour et consultés par La Presse, l'organisation aurait envoyé 56 millions de lettres de sollicitation à des Américains depuis l'an 2000. Tout était imprimé au Canada et acheminé par camion à Albany, dans l'État de New York, où jusqu'à 50 000 missives pouvaient être postées à la fois. Les lettres avaient l'apparence d'un envoi personnalisé de la voyante Maria Duval, qui racontait ses visions et celles du magicien Patrick Guérin. Elles faisaient miroiter un avenir radieux et demandaient environ 50 $ pour connaître le fin mot de l'affaire. Plus d'un million de victimes ont payé, pour un total de 180 millions de dollars.

Ce qu'ils promettaient

Les lettres envoyées offraient des prévisions sur l'avenir et promettaient plus d'aide et l'envoi d'un précieux talisman en échange du paiement. À l'exception du nom du destinataire, elles étaient identiques d'une personne à l'autre. En voici des extraits : 

« Deux médiums de renommée internationale ont prédit ce que votre avenir vous réserve... Les nouvelles sont fantastiques... Notez ces quatre choses qui sont très importantes pour vous : 2 avril 2014, Powerball, gains, problèmes résolus. »

« Pour célébrer votre nouvelle vie, nous avons préparé un cadeau mystérieux et extraordinaire, un talisman puissant qui peut attirer argent et CHANCE. C'est le même talisman que Patrick Guérin porte avec lui en tout temps. Il ne l'a jamais partagé, mais dans votre cas, il n'a pas hésité. »

Opérateurs québécois

La logistique de l'opération était gérée à partir de Montréal par la compagnie Infogest Direct Marketing, dont les bureaux sont situés à la Place Ville-Marie. Cinq employés y organisaient la campagne d'envois postaux. Trois d'entre eux ont été ciblés par les autorités en raison de leur implication dans la fraude. Il s'agit de Mary Thanos, Daniel Sousse et Philippe Lett. Dans un message saisi par les enquêteurs, ce dernier expliquait à un sous-traitant comment utiliser un générateur informatisé de numéros aléatoires pour envoyer de prétendus numéros gagnants de loterie à des victimes crédules convaincues que Maria Duval avait trouvé leurs numéros chanceux. Joint à son domicile de la région de Montréal, Philippe Lett, un des trois Québécois visés par l'enquête, n'a pas souhaité faire de commentaires. Aux bureaux d'Infogest Direct Marketing, la ligne téléphonique a été déconnectée.

Une structure mondiale

Le centre d'opérations montréalais de la Place Ville-Marie n'était qu'un des rouages d'un vaste système qui s'étendait autour du monde. Selon le Registre des entreprises, la firme montréalaise Infogest Direct Marketing appartenait en fait à Axel Wend et Marie-Françoise Berbar, deux résidants de Genève, en Suisse. Les lettres des clients qui mordaient à l'hameçon étaient triées dans trois centres de réception au Nevada, en Illinois et en Ontario. Les paiements étaient encaissés par un sous-traitant dans l'État de New York au nom d'une firme de Hong Kong qui était le commanditaire ultime de toute l'opération, selon les enquêteurs.

Un « sorcier » et une « médium »

Sur Facebook, Maria Duval, une Italienne établie en France, se présente comme médium, clairvoyante, psychique et astrologue, capable de lire l'avenir dans les cartes de tarot. Patrick Guérin, un Français, affirme être un mage. « La magie existe depuis la nuit des temps et, preuve de son efficacité, s'utilise encore aujourd'hui », annonce-t-il sur l'internet.
 « Cela fait 30 ans que je la pratique et ma plus grande satisfaction est de vous aider
 à sortir de votre situation difficile. » Lui publie des livres et offre des consultations dans son bureau de Paris. Elle semble avoir cessé ses activités. Ses sites web sont inaccessibles. Ses plus récentes vidéos publiées sur YouTube remontent à plusieurs années.

Maria Duval et Patrick Guérin sont bien connus en Europe, où les deux sont associés à plusieurs allégations de fausse représentation. Le réseau CNN qualifie Maria Duval de « visage d'une des plus importantes fraudes de l'histoire ».

Bannis du système postal

Personne n'a été accusé au criminel dans cette affaire, mais au terme d'une enquête du US Postal Inspection Service, une poursuite civile a été lancée par les procureurs fédéraux américains. Vendredi, un juge a avalisé une entente entre les parties, qui prévoit l'interdiction à vie pour huit individus et compagnies (incluant les artisans québécois de l'opération) de faire la promotion de services divinatoires par la poste. L'entente prévoit aussi que toute somme saisie par les enquêteurs sera rendue aux victimes, dont plusieurs étaient très âgées ou en détresse profonde et demandaient de l'aide contre la maladie, les dettes, la solitude. « Pour remplir leurs poches, les défendeurs ont profité de la superstition et du désespoir de millions d'Américains vulnérables », a déploré le procureur fédéral Robert L. Capers dans un communiqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer