Un conflit entre deux hauts dirigeants du CRTC devant les tribunaux

Le président du CRTC, Jean-Pierre Blais.... (PHOTO PC)

Agrandir

Le président du CRTC, Jean-Pierre Blais.

PHOTO PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La discorde entre deux hauts dirigeants du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) s'est transposée pour la première fois devant un juge mardi à Toronto. Le commissaire ontarien Raj Shoan a intenté trois recours en justice depuis un an pour s'opposer à des décisions du président Jean-Pierre Blais.

Le commissaire Shoan a demandé l'an dernier à la Cour fédérale une révision judiciaire d'un rapport de harcèlement en milieu de travail. Une médiatrice externe avait alors conclu à la suite de son enquête que M. Shoan avait harcelé sa collègue Amanda Cliff. 

Le président du CRTC Jean-Pierre Blais avait reçu favorablement ce rapport indépendant et avait ainsi imposé des sanctions à Raj Shoan. Or, Jean-Pierre Blais a lui-même été cité comme témoin dans ce rapport, ce qui soulève plusieurs questions sur un possible biais du président, selon le juge. «Je trouve cela tout à fait troublant pour être franc avec vous», a déclaré le juge Russel Zinn, a rapporté le journal The Globe and Mail.

Jean-Pierre Blais avait notamment déclaré à la médiatrice que le commissaire Shoan avait créé un environnement de travail toxique depuis son arrivée en poste en 2013 pour un mandat de cinq ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer