Coderre promet de limiter les hausses de taxes à l'inflation

Le maire sortant Denis Coderre a indiqué hier qu'il... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

Le maire sortant Denis Coderre a indiqué hier qu'il ne dérogerait pas à sa pratique de calquer les hausses de taxes sur l'inflation, comme il l'a fait depuis quatre ans.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Montréalais ne devront pas s'attendre à un gel ou à une baisse de taxes pour les quatre prochaines années si Denis Coderre est réélu. Ce dernier a indiqué hier qu'il entendait continuer chaque année à augmenter les taxes en ne dépassant pas l'inflation au cours d'un éventuel deuxième mandat.

Équipe Coderre a présenté hier sa plateforme électorale en vue des élections municipales du 5 novembre. L'exercice s'inscrit sous le signe de la continuité, le parti s'engageant à poursuivre sur sa lancée et à mener à terme les chantiers déjà entrepris.

«On ne prend pas les gens par surprise. On dit : "Avec nous, vous savez à quoi vous attendre, on va de l'avant et on est capables de livrer la marchandise"», a résumé Denis Coderre.

C'est donc sans surprise que le maire sortant a indiqué qu'il ne dérogerait pas à sa pratique de calquer les hausses de taxes sur l'inflation, comme il l'a fait depuis quatre ans. Cet engagement n'apparaît pas dans la plateforme, mais Denis Coderre a confirmé qu'il maintiendrait cette façon de faire.

Ainsi, contrairement à Projet Montréal qui promet de réduire le droit de mutation immobilière pour les familles, Denis Coderre juge préférable d'offrir des subventions pour encourager les Montréalais à demeurer dans l'île après avoir eu des enfants. «C'est beaucoup plus juste, plus équitable», a-t-il avancé.

La majorité de la plateforme d'Équipe Coderre est en fait un bilan du premier mandat de l'administration. «En quatre ans, nous avons réalisé ce que d'autres mettent dix à réaliser».

S'il sollicite un deuxième mandat, c'est qu'il estime avoir encore beaucoup à faire. «On en a fait beaucoup, mais on a besoin d'un autre quatre ans pour poursuivre.»

Les engagements apparaissant dans la plateforme visent ainsi à mener à bien la transformation de la métropole : vision zéro, virage numérique dans l'offre des services municipaux, amélioration de la coordination des chantiers.

Taxation commerciale, transport et itinérance

Parmi les nouveautés, Équipe Coderre s'engage à revoir la taxation des immeubles commerciaux, grâce aux nouveaux pouvoirs confiés par Québec à la métropole.

Pour les transports, le parti compte implanter la «tarification sociale pour les gens à faible revenu» sur le réseau de la Société de transport de Montréal (STM). Les moins nantis auraient ainsi accès à des tarifs réduits. Le parti veut aussi offrir quatre week-ends de gratuité dans le métro et les autobus lors de certains grands événements.

Sur le front de l'itinérance, la formation compte augmenter le nombre de places de refuges et de mesures d'urgence en période hivernale.

Pour les cyclistes, Équipe Coderre s'engage à maintenir l'expansion du réseau cyclable au rythme actuel, soit avec l'ajout de 50 kilomètres de voies par an.

Même si sa plateforme comporte peu de nouveautés, Denis Coderre juge que celle-ci sera suffisante pour convaincre les électeurs de lui renouveler leur confiance. «On ne commencera pas à dire on recommence à zéro», a-t-il résumé.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer