Sols contaminés: l'opposition montréalaise demande un rapport public

La Sûreté du Québec mène présentement une enquête... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, archives LA PRESSE)

Agrandir

La Sûreté du Québec mène présentement une enquête criminelle sur la firme, soupçonnée d'avoir disposé illégalement de milliers de tonnes de terres contaminées dans la nature.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'opposition officielle au conseil municipal de Montréal demande aux ministres de l'Environnement du Québec et du Canada de s'assurer qu'un état de la situation soit rendu public à la fin de l'enquête sur la firme de décontamination Gestion OFA Environnement, dans la foulée d'un reportage de La Presse sur les pratiques de l'entreprise.

La Sûreté du Québec mène présentement une enquête criminelle sur la firme, soupçonnée d'avoir disposé illégalement de milliers de tonnes de terres contaminées dans la nature .

Des experts du ministère québécois de l'Environnement aident les policiers dans leur tâche, mais au bureau du ministre David Heurtel, on se refuse toutefois à tout commentaire pour le moment par respect pour l'enquête.

Mais l'opposition montréalaise veut s'assurer que le public sera informé en temps et lieu.

« Nous croyons que vos ministères respectifs devraient faire la lumière sur les pratiques de l'entreprise Gestion OFA Environnement et vérifier si celles-ci sont généralisées. Nous souhaitons également qu'un état de la situation soit rendu public au terme de votre enquête », écrit la chef Valérie Plante dans sa missive.

« Plusieurs chantiers montréalais se déroulent actuellement et d'autres sont planifiés à court terme, sur des sols contaminés. La mise en place de saines pratiques environnementales en matière de gestion de ces sols et de décontamination, et l'harmonisation de celles-ci entre les différentes juridictions, n'aura donc jamais été aussi essentielle », ajoute-t-elle.

Gestion OFA Environnement nie fortement toutes les allégations et dit être victime d'une vendetta de ses concurrents. Dans une déclaration à La Presse, son avocat a déploré « l'absence de connaissance minimale par les policiers des règles en vigueur » en ce qui a trait à la gestion des sols contaminés.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer