Un boulevard Robert-Bourassa à Montréal

La rue University changera de nom à partir... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

La rue University changera de nom à partir de Sherbrooke vers le sud jusqu'à la rue Notre-Dame pour Robert-Bourassa en l'honneur de l'ancien premier ministre du Québec.

Photo Bernard Brault, La Presse

La Presse Canadienne

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a officiellement annoncé mercredi la création du boulevard Robert-Bourassa à Montréal.

Afin de désigner une artère en l'honneur de l'ancien premier ministre du Québec, la rue University changera de nom à partir de Sherbrooke vers le sud jusqu'à la rue Notre-Dame. Le boulevard Robert-Bourassa inclura éventuellement le boulevard urbain qui résultera de l'abaissement d'une partie de l'autoroute Bonaventure.

La portion plus au nord de la rue University, qui s'étend jusqu'à l'avenue des Pins, conservera son nom.

Honorer les grands personnalités publiques montréalaises est un devoir de mémoire, a soutenu le maire, à l'occasion d'une cérémonie à l'hôtel de ville de Montréal. Selon lui, il est essentiel de célébrer ceux qui ont façonné le Québec et qui ont mis «Montréal sur la mappe».

«Je m'étais promis que Montréal retrouverais ses lettres de noblesse. Et pour trouver ces lettres de noblesse, nous devons à nouveau célébrer nos grands. Nous devons reconnaître que nous avons de grands Montréalais», a-t-il ajouté.

Il y a quelques années, le projet de désigner du nom de Robert Bourassa l'avenue du Parc avait soulevé plusieurs protestations, suscitant le malaise de la famille de M. Bourassa qui, cette fois, semble appuyer l'initiative du maire Coderre.

Denis Coderre a souligné que Robert Bourassa constitue pour lui une inspiration. «Je suis un fan de Robert Bourassa, je suis quelqu'un qui reconnaît en lui une force de la nature. Il nous a propulsés dans le Québec moderne. Il laissait passer parfois quelques émotions, mais il nous ramenait à la raison», a affirmé M. Coderre.

Denis Coderre a rappelé le legs politique de Robert Bourassa, notamment les grands projets hydroélectriques, mais aussi son héritage sur le plan social.

«Au cours de ses deux premiers mandats, il poursuit sur la lancée de la Révolution tranquille en instaurant des mesures progressistes, comme le régime de l'assurance-maladie, la création des CLSC, le code des professions, la charte des droits et libertés de la personne, l'Office de la protection des consommateurs et plus encore», a-t-il soutenu lors de son allocution.

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, s'est aussi réjoui de cette initiative en début de journée.

En marge du Conseil de la fédération, qui se déroule à Charlottetown, le leader libéral a déclaré que son prédécesseur était «un grand Québécois» et «un grand Canadien» et qu'il était «très heureux que la Ville de Montréal lui donne sa place dans le paysage urbain».

Le maire de la métropole québécoise a affirmé que le changement de nom de rue ne constituait qu'un premier hommage pour Robert Bourassa.

«On va faire en sorte, même si c'est à titre posthume, qu'on puisse aussi en faire un citoyen d'honneur de Montréal. Pourquoi? Car il est Montréalais d'origine, il est né ici, il passe son enfance dans le quartier plateau Mont-Royal, il est diplômé de l'Université de Montréal et il a vécu une partie importante de sa vie à Outremont», a affirmé Denis Coderre, pour expliquer les autres gestes qui seront faits prochainement.

Robert Bourassa, qui est né et décédé à Montréal, a dirigé le gouvernement du Québec de 1970 à 1976 et de 1985 à 1994. Il est mort en 1996 à l'âge de 63 ans.

Robert Bourassa, qui est né et décédé à Montréal, a dirigé le gouvernement du Québec de 1970 à 1976 et de 1985 à 1994. Il est mort en 1996 à l'âge de 63 ans.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer