Stations de métro: la STM se défend d'avoir fait des «changements de noms»

Bien qu'elle ait demandé le 9 mai dernier... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Bien qu'elle ait demandé le 9 mai dernier l'ajout des particules « du » et « de » devant les noms de 19 stations, la STM se défend d'avoir effectué des « changements de noms ».

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Marie-Michèle Sioui
La Presse

La Société de transport de Montréal (STM) a beau avoir demandé à la Commission de toponymie du Québec de modifier les noms de certaines stations de métro, les utilisateurs risquent de ne jamais observer ces changements. Au mieux, ils les entendront... éventuellement.

Bien qu'elle ait demandé le 9 mai dernier l'ajout des particules « du » et « de » devant les noms de 19 stations, la STM se défend d'avoir effectué des « changements de noms ».

Ainsi, même si la station « Cadillac » devient « De Cadillac » et la station « Parc », « Du Parc », entre autres, la STM assure qu'il « n'est pas question » de modifier la signalétique de ces endroits.

« Quand on aura à modifier la sonorisation pour différentes raisons, on ajoutera les particules. Mais on n'entendra pas les changements à court terme », assure la porte-parole de la STM Isabelle Tremblay.

Elle explique que la STM a « simplement » voulu harmoniser la toponymie des stations de métro avec celles des artères dont sont inspirés leurs noms. 

« Le fait d'ajouter des particules, ça ne coutera pas un sou de plus », atteste la porte-parole. « De temps en temps, on modifie les cartes de métro, le site Web, le rapport annuel, les communiqués de presse, alors on va faire les changements à ces endroits, graduellement. »

 Changement de nom à 125 000 $

Le seul véritable changement de nom concerne la station Square-Victoria, qui devient Square-Victoria-OACI, en « hommage » à l'Organisation de l'aviation civile internationale, qui a son pied-à-terre à Montréal. La décision d'ajouter «ce nom prestigieux» a été prise par le conseil d'administration de la STM en avril dernier. 

« On voulait souligner leur 70e anniversaire, leur rendre hommage. C'est une décision exceptionnelle », souligne Isabelle Tremblay.

L' « hommage » coutera 125 000 $ au total. Un montant qui s'explique par la modification de la sonorisation et de la signalétique, tant dans la station de métro qu'à l'extérieur de celle-ci.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer