Chute d'un morceau de béton sur l'A40: la frousse d'une vie

Deux dames qui roulaient dans une BMW X1... (Photo: Philippe Bonneville/98,5FM/Cogeco Nouvelles, collaboration spéciale)

Agrandir

Deux dames qui roulaient dans une BMW X1 sur l'autoroute 40, en direction ouest, ont eu la peur de leur vie quand un morceau de béton tombé du ciel a tranché en deux le capot de leur voiture.

Photo: Philippe Bonneville/98,5FM/Cogeco Nouvelles, collaboration spéciale

La structure du viaduc duquel s'est détaché un morceau de béton, lundi, coupant en deux le capot d'une voiture qui passait en dessous, est bien solide, selon le ministère des Transports du Québec (MTQ). On montre plutôt du doigt la dégradation de l'enrobage de béton sur lequel sont fixés les garde-corps.

D'ailleurs, le MTQ prévoit inspecter dès cette semaine tous les viaducs québécois présentant des caractéristiques similaires.

L'accident a eu lieu vers 11h40.

Deux dames qui roulaient dans une BMW X1 sur l'autoroute 40, en direction ouest, ont eu la peur de leur vie quand un morceau de béton tombé du ciel a littéralement tranché en deux le capot de leur voiture.

Une fraction de seconde plus tard, et c'est le pare-brise que le fragment aurait traversé. Les deux dames ont été ébranlées. Elles gesticulaient pendant que leur véhicule était hissé sur la plateforme d'une remorqueuse pour indiquer que la pièce qui leur est tombée dessus était grosse.

D'autres voitures qui suivaient ont été endommagées, notamment par des crevaisons en roulant sur les débris.

La cause a rapidement été établie. Bien visible sur le haut du viaduc, une bande de béton horizontale de 2 ou 3 m sur quelques centimètres de largeur semblait s'être fraîchement détachée de la structure.

L'autoroute a été fermée pendant trois heures vers l'ouest, ce qui a causé des bouchons monstres. Une armée de spécialistes du MTQ a ausculté le pont pour tenter de comprendre la cause de l'incident et évaluer la solidité de la structure en vue de la réouverture de l'autoroute et du viaduc.

«Nous avons donc constaté que les morceaux de béton qui sont tombés proviennent du béton tout juste sous le garde-corps du viaduc. C'est du béton plutôt esthétique, et sa chute n'affaiblit pas la structure du viaduc», a expliqué Sarah Bensadoun, porte-parole du MTQ.

Éviter d'autres chutes

Les employés du MTQ se sont notamment assuré, au cours de l'après-midi, de prévenir d'autres chutes similaires de béton.

«Nous n'avons pas choisi de recouvrir le béton d'un grillage pour retenir le béton. Les ingénieurs ont plutôt choisi de délaminer tout le béton extérieur qui semblait plus faible», a ajouté Mme Bensadoun.

Une nouvelle fermeture du viaduc, ainsi que de l'autoroute et de ses voies de desserte dans les deux directions, était prévue pour la nuit dernière afin de poursuivre cette tâche et l'inspection.

Le MTQ a annoncé que tous les viaducs présentant une structure de garde-corps similaire seront inspectés d'urgence cette semaine. Sarah Bensadoun n'était pas en mesure d'en préciser le nombre, lundi. En effet, il ne s'agit pas de simplement consulter une grille recensant tous les viaducs du même type. Il faut passer en revue toutes les structures pour cibler celles qui présentent des caractéristiques similaires.

Ce viaduc, comme plusieurs enjambant les autoroutes de l'île de Montréal, est en partie sous la responsabilité de la Ville de Montréal et en partie sous celle du MTQ.

Les garde-corps qui longent le boulevard, sur le viaduc, appartiennent notamment à la Ville. La structure de béton de laquelle se serait détaché le morceau de béton est située juste sous les garde-corps, et appartient au MTQ.

Des rapports d'inspection de la Ville en 2010 et du MTQ en 2012 établissent que les garde-corps et le béton sur lequel ils reposent est dans un si piètre état qu'il présente même un risque pour les usagers du viaduc.

«Globalement, la structure du viaduc est bonne. Un viaduc datant de 1965, ça n'est pas trop vieux. Nous en avons de plus vieux. Il était prévu qu'il fasse l'objet d'une nouvelle inspection en 2014», conclut Sarah Bensadoun.

- Avec la collaboration de Pierre-André Normandin et Bruno Bisson

QUOI EST À QUI?

Ville de Montréal

> Asphaltage

> Trottoir

> Garde-corps

> Parapet

> Éclairage

Ministère des Transports

> Piliers

> Culées

> Tablier

> Dalle

> Membrane

> Joints de dilatation




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer