Source ID:; App Source:

Expulsion d'immigrants: Legault «crée de l'incertitude», dit Lisée

Le chef du PQ Jean-François Lisée et le... (PHOTO Paul Chiasson, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le chef du PQ Jean-François Lisée et le chef de la CAQ François Legault lors du débat de jeudi soir.

PHOTO Paul Chiasson, LA PRESSE CANADIENNE

(QUÉBEC) En reconnaissant qu'un gouvernement caquiste expulsera les immigrants qui échoueront un examen de français ou un « test des valeurs », François Legault « crée de l'incertitude », a dénoncé Jean-François Lisée, vendredi.

Pour le chef du Parti québécois, il est clair que son rival de la Coalition avenir Québec est en « gestion de crise » au lendemain du premier débat des chefs.

« Il a utilisé trois fois le mot 'expulsion', hier, a relevé le M. Lisée. C'est comme s'il trouve ça normal de créer une situation qui va mettre les gens en situation d'expulsion. Moi, je ne trouve pas ça normal. »

« Il crée de l'incertitude », a-t-il ajouté

Jeudi soir, M. Legault a parlé ouvertement de la possibilité d'expulser des nouveaux arrivants, en précisant qu'il s'agit de « gens qui ne sont pas encore citoyens ». Vendredi, il a semblé adoucir sa position, en affirmant qu'il serait tolérant envers des immigrants qui feront preuve de « bonne foi » dans leur apprentissage de la langue et des valeurs québécoises.

Jean-François Lisée y voit une volte-face.

« Finalement, ce qu'il nous dit, c'est que tout ce que la CAQ vous a dit depuis des mois sur ces tests-là, oubliez tout ça, a-t-il ironisé. Ça n'aura aucune importance. On vous a tous dérangé pour rien, tout le monde va passer. »

Selon M. Lisée, la stratégie caquiste risque de rendre le Québec moins attrayant pour d'éventuels immigrants, privant du coup le Québec d'un afflux de main-d'oeuvre qualifiée.

La CAQ propose de réduire à 40 000 le nombre d'immigrants admis chaque année au Québec. Au bout de trois ans, chaque nouvel arrivant serait soumis à un test de français et à un « test des valeurs ». Ceux qui échoueraient aux épreuves verraient leur certificat de sélection révoqué.

Le PQ propose pour sa part de confier à la vérificatrice générale le mandat de déterminer les seuils d'immigration. Et pour éviter les problèmes d'intégration, il suggère que tous les nouveaux arrivants et leurs conjoints démontrent une connaissance du français avant d'être admis au Québec.

« Je veux que les gens, une fois qu'ils ont signé ça avant de venir, on leur dit bienvenue pour toujours, a illustré M. Lisée. Il n'y pas d'épée de Damoclès et il n'y a pas une chance sur trois, ou sur quatre ou sur six ou sur dix que vous soyez un sans-papier dans trois ans et qu'un premier ministre Legault demande à Justin Trudeau de vous expulser. »




la boite:2512870:box
la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer