Douze aspirants à la mairie de Montréal

Denis Coderre... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Denis Coderre

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Richard Bergeron ... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Richard Bergeron 

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Richard Bergeron 

Projet Montréal

Né en 1955 à Alma, Richard Bergeron est un urbaniste, architecte et chercheur en aménagement urbain. En 2000, il est nommé responsable des analyses stratégiques à l'Agence métropolitaine de transport (AMT). Il fonde Projet Montréal en 2004 et, l'année suivante, récolte 8,5% des voix à la mairie. En 2009, il obtient 25,6% des voix et parvient à faire élire 14 conseillers. En 2013, sous le slogan «Intégrité, compétence, audace», il propose une plateforme de 73 engagements touchant notamment l'amélioration des transports en commun et l'aménagement de quartiers "à échelle humaine».

Marcel Côté ... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Marcel Côté 

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Marcel Côté

Coalition Montréal

Né en 1942 à Malartic, Marcel Côté est un économiste qui a fondé la firme Secor en 1975. Dans les années 80, il a été conseiller dans les cabinets de Robert Bourassa et de Brian Mulroney. En juillet dernier, il a confirmé qu'il se lançait dans la course à la mairie de Montréal avec une coalition d'indépendants et de candidats issus du parti de Louise Harel, Vision Montréal. Son programme comprend 100 actions et 20 engagements qui promettent notamment des «réformes en profondeur» et une «révolution tranquille» à l'hôtel de ville.

Denis Coderre

Équipe Denis Coderre pour Montréal

Proximité et notoriété. Depuis le premier jour, ce sont les qualités autoproclamées sur lesquelles Denis Coderre mise pour se faire élire à la mairie de Montréal. Avec ses 112 000 abonnés sur le réseau social Twitter, l'ancien ministre libéral est en effet le plus connu des candidats. L'homme de 50 ans a siégé 16 ans à la Chambre des communes. Il est diplômé en sciences politiques de l'Université de Montréal et titulaire d'une maîtrise en administration pour cadres de l'Université

Mélanie Joly ... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

Mélanie Joly 

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Mélanie Joly

Vrai changement pour Montréal - Groupe Mélanie Joly

L'avocate de 34 ans a un CV bien garni. Elle est titulaire d'une maîtrise en droit de l'Université d'Oxford. Après avoir travaillé dans des cabinets d'avocats prestigieux comme Stikeman Elliott et Davies Ward Phillips&Vineberg, elle fait le saut en relations publiques dans la firme de communications Cohn&Wolfe, où elle est associée. C'est la première fois qu'elle tente sa chance en politique. Elle a cependant cofondé en 2008 le mouvement Générations d'idées, qui se veut non partisan mais qui s'oriente vers plusieurs enjeux touchant les 20 à 35 ans.

Michel Brûlé ... (Photo Bernard Brault, archives La Presse) - image 4.0

Agrandir

Michel Brûlé 

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Michel Brûlé

Intégrité Montréal

Personnage coloré, grand partisan du fait français, éditeur audacieux, Michel Brûlé ne laisse personne indifférent. L'homme de 49 ans est à la tête de trois maisons d'édition, dont les éditions Les Intouchables, qu'il a fondées. Il a étudié la littérature à l'Université McGill. Il est désormais à la tête d'Intégrité Montréal, un parti qui se positionne en faveur d'un «Montréal français, laïque, cosmopolite et intègre, qui n'a pas peur de mettre fin au copinage et à la collusion».

Louai Hamida

Indépendant

Né en 1977, ce diplômé en ingénierie industrielle a lancé sa campagne le 22 septembre dernier avec le slogan «Nous, vous, nouveau Montréal». Son programme veut démocratiser la vie municipale, avec les trois grands axes du "respect", de la "participation" et de la "transparence". Il invite «les citoyens de Montréal à se réapproprier leur ville et à rebondir, ensemble, avec elle». Il dénonce les «politiciens professionnels» et décrit la ville comme «un bouquet de fleurs, plein de couleurs, plein de saveur».

Kofi Sonokpon

Indépendant

Né au Togo en 1972, cet expert en aéronautique est conférencier depuis 2010 dans la lutte contre le décrochage. Il a publié cette année-là son autobiographie, Le vol impossible, qu'il présente comme «une histoire vraie et inspirante de vision, d'adversité et de réussite». Il fait notamment la promotion du «leadership efficace et durable» qui est «basé sur le principe infaillible du service rendu aux autres». «Je crois que les élus doivent être au service des électeurs, et non le contraire», explique-t-il. Il veut en outre lutter contre la pauvreté et l'endettement des ménages et améliorer les transports en commun.

Clément Sauriol

Indépendant

Né en 1946, diplômé en électronique, M. Sauriol se décrit comme un «travailleur autonome, polyvalent et non spécialisé". Son programme en 38 points promet notamment un gel de l'impôt foncier, la fin de la pauvreté et des bouchons de circulation et des compressions du budget de la police. Il dénonce notamment les partis politiques, encourage les électeurs à voter pour des indépendants comme lui et promet un «projet cohérent pour réparer les rues de Montréal».

Patricia Tulasne

Indépendante

La comédienne et militante pour les droits des animaux a suscité la surprise en se lançant dans la course à la mairie de Montréal. «Le temps du gaspillage, de la corruption, de l'inhumanité et de l'incompétence est révolu», a récemment déclaré la candidate. Elle veut par ailleurs que le contrôle animalier devienne un enjeu électoral.

Joseph Young

Ligue communiste

Officiellement enregistré comme candidat indépendant, Joseph Young est en fait le candidat de la Ligue communiste. Son parti le décrit comme un travailleur d'usine de 66 ans. Dans un communiqué annonçant sa candidature, il déclare revendiquer une importante augmentation du salaire minimum et dit s'opposer à la Charte des valeurs québécoises ainsi qu'aux interventions militaires de l'armée américaine. «Les candidats de la Ligue communiste sont en solidarité avec les millions de travailleurs syriens qui se mobilisent depuis deux ans et demi contre les attaques brutales du régime de Bachar al-Assad», a-t-il aussi déclaré.

Claude Blais

Indépendant

Le résidant de Pointe-aux-Trembles se lance pour la première fois en politique sous le slogan "Ça suffit». De quoi? «Ben, de tout ce qui se passe!», répond-il du tac au tac. S'il était élu maire de Montréal, le retraité de 53 ans militerait pour que le métro se rende jusque dans l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles. Il ferait aussi du développement économique et de la sécurité ses principales priorités. L'homme a fait carrière dans le secteur industriel, il a travaillé durant 32 ans pour l'entreprise Flextronics, où il a notamment été superviseur.

Paunel Paterne Matondot

Indépendant

M. Matondot, Congolais d'origine, se décrit comme un «manutentionnaire et homme de ménage depuis qu'il a immigré à Montréal il y a 7 ans», et un «haut diplômé pluridisciplinaire». Dans un courriel envoyé à La Presse, il s'engage à travailler pour la baisse des tarifs dans le transport public et dit s'être porté candidat «pour un vrai ménage».




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer