Un candidat conservateur dit avoir été écarté pour des propos sexistes

Gilles Guibord... (Photo tirée de Twitter)

Agrandir

Gilles Guibord

Photo tirée de Twitter

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le candidat conservateur dans la circonscription montréalaise de Rosemont-La Petite-Patrie dit avoir été «remercié» par le Parti conservateur jeudi pour avoir écrit des propos jugés sexistes sur internet l'an dernier.

«J'ai été remercié par le parti», a confirmé Gilles Guibord lors d'une brève entrevue téléphonique avec La Presse. L'ex-candidat a refusé d'expliquer pourquoi on lui avait montré la porte. «Je ne peux pas répondre. Je suis conservateur, je ne veux pas faire une histoire avec ça.»

«Il n'est plus candidat. Il a quitté», s'est limitée à dire la porte-parole du Parti conservateur Catherine Loubier. Selon nos informations, les conservateurs ont montré la porte au candidat en raison de ses commentaires à un billet de la chroniqueuse du Journal de Montréal Sophie Durocher, en février 2014, intitulé «Religion et corps féminin : revenez-en!».

Un internaute du nom de Gilles Guibord écrivait notamment ceci : «Pour être juste, il serait mieux de parler d'autorité de l'homme sur la femme que de supériorité. Je pense que les rapports homme-femme n'ont pas été déterminés par la religion, mais par les rapports de forces bien avant les religions. L'homme étant plus fort que la femme, la femme s'est placée sous sa protection. À cause de ses grossesses, la femme était souvent dans un état de fragilité ou d'insécurité, alors l'homme assurait sa sécurité. Etc.

Croyez-vous que dans les couples homosexuels les rapports d'autorité de l'un sur l'autre n'existent pas? Ne pas tenir compte de ces réalités, la mouvance féministe fait fausse route. La lutte des sexes, que les féministes mènent, peut bientôt frapper un mur. Qu'est-ce qu'on vous apprend à l'université? À nourrir vos préjugés?»

Avant de militer pour le Parti conservateur il y a plusieurs années et d'être choisi candidat en février dernier, Gilles Guibord a fait partie de nombreuses familles politiques. Dans les années 90, il a notamment milité pour le Parti nationaliste, le Bloc québécois et l'Action démocratique du Québec. Il a d'ailleurs été candidat pour le défunt parti de Mario Dumont.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Les plus populaires sur Auto

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

image title
Fermer