Trudeau s'en prend aux proches conseillers de Harper

Le leader libéral Justin Trudeau... (Photo Liam Richards, archvies La Presse canadienne)

Agrandir

Le leader libéral Justin Trudeau

Photo Liam Richards, archvies La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kevin Bissett
La Presse Canadienne
CARAQUET, N.-B.

Alors que les chefs conservateur et néo-démocrate, Stephen Harper et Thomas Mulcair, avaient décidé de faire relâche, samedi, en ne mettant aucune activité publique à leur calendrier, le libéral Justin Trudeau en a profité pour tirer à boulets rouges sur ses deux principaux adversaires.

De passage à Toronto en matinée, M. Trudeau a déclaré que M. Harper devait congédier certains de ses proches conseillers à la suite des révélations faites au procès du sénateur Mike Duffy cette semaine au sujet des 90 000 $ versés par l'ancien chef de cabinet du premier ministre sortant, Nigel Wright, pour rembourser les dépenses litigieuses de M. Duffy.

Lorsque le scandale avait éclaté en juin 2013, le chef conservateur avait insisté sur le fait que M. Wright était le seul membre du personnel du Bureau du premier ministre à être au courant du stratagème, qui consistait à dire que Mike Duffy avait lui-même remboursé ses dépenses contestées.

Mais des preuves présentées lors du procès de M. Duffy ont montré qu'une demi-douzaine d'employés du Bureau et de dirigeants du Parti conservateur savaient la vérité, dont Ray Novak, l'actuel chef de cabinet de Stephen Harper.

M. Harper a d'ailleurs changé sa version des faits vendredi, affirmant devant des journalistes lors d'un arrêt dans les Territoires du Nord-Ouest que la «vaste majorité» de son personnel n'était pas au courant de l'affaire.

Le leader libéral a accusé les plus proches conseillers du chef conservateur d'avoir «comploté pour cacher la vérité aux Canadiens et pour encourager les ministres à mentir au Parlement».

M. Trudeau a rappelé que le premier ministre sortant avait embauché ces employés et qu'il les gardait sur la liste de paie publique pendant qu'ils dirigeaient sa campagne électorale, et ce, même s'il savait parfaitement ce qu'ils avaient fait. «Si Stephen Harper a le moindre respect pour le poste qu'il a le privilège de détenir, il congédierait ces gens immédiatement», a-t-il tranché.

Le chef libéral s'est ensuite rendu à Caraquet, au Nouveau-Brunswick, afin de célébrer la Fête des Acadiens.

Il était notamment accompagné de Serge Cormier, le candidat libéral dans la circonscription d'Acadie-Bathurst, qui est représentée par le néo-démocrate Yvon Godin depuis 18 ans. Comme M. Godin ne se représente pas, les libéraux ont bon espoir de récupérer ce siège qui leur a déjà été acquis par le passé.

Après avoir serré des mains et s'être laissé prendre en photo, Justin Trudeau s'est empressé de critiquer la plateforme électorale du leader du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, disant que ce dernier offrait un «mirage» à la population.

«Il veut instaurer un salaire minimum à l'échelle nationale, mais il ne dit pas aux gens que plus de 99 pour cent des travailleurs qui gagnent le salaire minimum ne pourront pas bénéficier de cette mesure», a soutenu M. Trudeau. «Nous n'avons pas besoin de promesses vides. Nous avons besoin d'une équipe solide et d'une vision claire, et c'est exactement ce que nous avons ici.»

De son côté, le chef bloquiste, Gilles Duceppe, a d'abord pris un bain de foule sur la rue Sainte-Catherine, à Montréal, dans le cadre du Festival Fierté Montréal, avant de se diriger vers Québec pour assister au mariage du chef péquiste Pierre Karl Péladeau et de la productrice Julie Snyder.

La leader du Parti vert du Canada, Elizabeth May, a pour sa part passé la journée avec des militants dans sa circonscription en Colombie-Britannique.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Les plus populaires sur Auto

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

image title
Fermer