Derniers adieux à Nathan Cirillo à Hamilton

  • Marcus Cirillo, 5 ans, aux funérailles de son père Nathan. (PHOTO MARK BLINCH, REUTERS)

    Plein écran

    Marcus Cirillo, 5 ans, aux funérailles de son père Nathan.

    PHOTO MARK BLINCH, REUTERS

  • 1 / 7
  • Des soldats escortent le cercueil de Nathan Cirillo. (PHOTO MARK BLINCH, REUTERS)

    Plein écran

    Des soldats escortent le cercueil de Nathan Cirillo.

    PHOTO MARK BLINCH, REUTERS

  • 2 / 7
  •  (PHOTO MARK BLINCH, REUTERS)

    Plein écran

    PHOTO MARK BLINCH, REUTERS

  • 3 / 7
  • Marcus Cirillo (PHOTO MARK BLINCH, REUTERS)

    Plein écran

    Marcus Cirillo

    PHOTO MARK BLINCH, REUTERS

  • 4 / 7
  • Kathy Cirillo, la mère de Nathan. (PHOTO MARK BLINCH, REUTERS)

    Plein écran

    Kathy Cirillo, la mère de Nathan.

    PHOTO MARK BLINCH, REUTERS

  • 5 / 7
  •  (PHOTO MARK BLINCH, REUTERS)

    Plein écran

    PHOTO MARK BLINCH, REUTERS

  • 6 / 7
  •  (PHOTO MARK BLINCH, REUTERS)

    Plein écran

    PHOTO MARK BLINCH, REUTERS

  • 7 / 7

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Attentat à Ottawa

Actualité

Attentat à Ottawa

Le 22 octobre 2014, des coups de feu ont été tirés sur la colline parlementaire, à Ottawa. »

La Presse Canadienne
Hamilton

Le caporal Nathan Cirillo, abattu alors qu'il montait la garde d'honneur à Ottawa la semaine dernière, est maintenant le fils du Canada, a déclaré le pasteur qui célébrait ses funérailles mardi à Hamilton.

«Sa mort n'est pas vaine, car aujourd'hui, ce grand pays, le Canada, est plus uni que jamais», a ajouté le révérend Rob Fead.

Les funérailles régimentaires ont été célébrées à la cathédrale Christ's Church, à Hamilton, dans la ville natale du réserviste.

Des membres de son régiment aux racines écossaises, portant le kilt traditionnel, ont interprété «Amazing Grace» à la cornemuse, alors que l'on pouvait voir la mère de Nathan Cirillo, les yeux fermés pendant que jouait l'hymne religieux.

Dans l'église, le premier ministre Stephen Harper, qui a qualifié la semaine dernière l'assassinat du caporal d'acte terroriste, s'est adressé à tous ceux présents.

Il a rappelé que le caporal est mort devant le Monument commémoratif de guerre à Ottawa, érigé en hommage à ceux qui ont perdu leur vie au combat.

«Pour les Canadiens, le souvenir du caporal Cirillo sera à tout jamais lié à cet endroit», a-t-il dit.

M. Harper a dit espérer que le fils du caporal, Marcus, trouverait un jour du réconfort en sachant que le pays entier tient son père en grande estime.

Nos coeurs sont brisés par sa perte, a ajouté le premier ministre, d'un ton sobre, avant de descendre les marches du choeur, de saluer le cercueil du soldat, et de regagner son siège aux côtés de sa femme Laureen.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, et le chef du Parti libéral, Justin Trudeau, étaient aussi présents lors de la cérémonie toute en sobriété, ainsi que plusieurs députés.

La cousine du réserviste, Jenny Holland, a dressé un portrait de l'homme, qui aimait les animaux et le plein air.

«Il pouvait avoir l'air d'un homme grand et fort, mais c'était un enfant au fond de son coeur», a-t-elle décrit.

Et surtout, il était un père dévoué. «C'était incroyable de voir la joie qu'il éprouvait quand il jouait avec son fils», a dit la jeune femme.

Le commandant de son unité, le lieutenant-colonel Lawrence Hatfield, a aussi été élogieux à l'égard du jeune homme.

Il a parlé de son sourire chaleureux et l'a décrit comme un homme fidèle, sincère, aimant. Mais il l'a aussi qualifié de dur à cuire.

Ses frères d'armes connaissaient ses qualités, tout comme sa famille, a dit le commandant du régiment d'Argyll and Sutherland Highlanders, de Hamilton. «Maintenant le Canada le sait», a-t-il ajouté.

Le corbillard qui contenait le cercueil du caporal Cirillo a quitté la cathédrale sous les applaudissements de la foule.

Plus tôt, peu avant le début de la cérémonie, des milliers de personnes s'étaient assemblées le long des rues de Hamilton pour rendre hommage à Nathan Cirillo.

Le cercueil du caporal avait été porté à l'intérieur de la cathédrale, accompagné des membres de son régiment ainsi que de policiers qui marchaient au son de tambours assourdis.

Dans un message envoyé au régiment de Nathan Cirillo, la reine a exprimé sa douleur pour sa mort survenue dans des circonstances aussi terribles.

«J'envoie mes plus profondes condoléances à tous ceux touchés par cette tragédie, en particulier à la famille du caporal Cirillo», a écrit la reine, qui est colonel-en-chef du régiment.

Près de l'église, les gens s'étaient massés pour regarder le cortège, beaucoup portant des drapeaux canadiens et des ballons arborant la feuille d'érable. Un groupe de jeunes femmes a entonné l'hymne national, suscitant des applaudissements et des acclamations de la foule.

Des centaines de bouquets et de couronnes ont été déposés sur les marches du manège militaire Lt.-Col. John Weir Foote, ainsi que des hommages écrits à Nathan Cirillo.

«Caporal Nathan Cirillo - nous n'oublierons jamais votre sacrifice», pouvait-on lire sur l'un d'entre eux. D'autres ont laissé des jouets et des gâteries pour son chien.

Les funérailles à la cathédrale Christ's Church ont été retransmises pour le public sur des écrans à l'aréna de la ville, le First Ontario Centre.

Le caporal Nathan Cirillo sera enterré au champ d'honneur d'un cimetière de Hamilton.

Le soldat montait la garde au pied du Monument commémoratif de guerre du Canada, mercredi dernier, lorsqu'il a été abattu par Michael Zehaf Bibeau, un itinérant armé qui a à son tour été tué après s'être introduit dans l'édifice central du parlement. Il a aussi blessé d'autres personnes.

Les funérailles ont eu lieu au lendemain d'un service public dans une maison funéraire qui a attiré un flot ininterrompu de visiteurs qui souhaitaient dire au revoir à ce jeune homme de la ville.

M. Cirillo laisse dans le deuil un fils de cinq ans, Marcus, qui a assisté dimanche à un service privé, portant le chapeau du régiment de son père.

Des milliers de personnes lui ont aussi rendu hommage le long de l'Autoroute des héros, entre Ottawa et Hamilton, alors que le corps de Nathan Cirillo était ramené chez lui.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer