L'inspecteur-chef Costa Labos relevé de ses fonctions

L'inspecteur-chef Costa Labos, ancien patron des Enquêtes internes du... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, archives LA PRESSE)

Agrandir

L'inspecteur-chef Costa Labos, ancien patron des Enquêtes internes du SPVM.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Le directeur du SPVM, Philippe Pichet, vient d'annoncer qu'un de ses cadres a été relevé de ses fonctions à 15h aujourd'hui. Selon nos informations, il s'agirait de l'inspecteur-chef Costa Labos, ancien patron des Enquêtes internes du SPVM.

Le directeur Philippe Pichet dit avoir pris cette décision après avoir reçu des informations de la Sûreté du Québec qui enquête sur toutes les allégations qui secouent la police de Montréal depuis l'année dernière.

M. Labos avait déjà fait l'objet d'une enquête par la SQ mais ensuite blanchi relativement à trois événements. On lui reprochait d'avoir identifié une source de la police. On lui reprochait également d'avoir entravé le travail de deux enquêteurs qui disaient avoir trouvé un témoin qui aurait pu disculper l'ancien enquêteur Mario Lambert, accusé à l'époque d'avoir frauduleusement utilisé un ordinateur du service.

Enfin, un policier retraité perquisitionné par les enquêteurs des Affaires internes pour avoir parlé avec un journaliste, Roger Larivière, avait également accusé Costa Labos d'avoir exagéré des informations contenues dans l'affidavit au soutien du mandat.

Costa Labos était patron des Enquêtes internes durant l'enquête Escouade, en 2015, au cours de laquelle des mandats ont été obtenus contre le chroniqueur de La Presse, Patrick Lagacé. M. Labos a témoigné lors des travaux de la Commission Chamberland sur la protection de la confidentialité des sources journalistiques. 

En octobre 2016, M. Labos avait été muté latéralement à la Division des communications opérationnelles et informations policières, qui gère notamment les télécommunications du service de police.

On ignore pour quel dossier précisément l'inspecteur-chef Labos a été relevé de ses fonctions mais, selon nos sources, il s'agirait d'une affaire qui date de 2014.

 ------

Pour joindre Daniel Renaud, composez le (514) 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaudlapresse.ca ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer