L'islam mieux vu par les Québécois, selon un sondage

Le Conseil musulman de Montréal a tenu le... (PHOTO NINON PEDNAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le Conseil musulman de Montréal a tenu le dimanche 12 février une journée «portes ouvertes» dans les mosquées de la métropole.

PHOTO NINON PEDNAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un nouveau sondage montre que les Québécois ont rejoint les Canadiens pour ce qui est de l'attitude positive envers l'islam. Ses auteurs préviennent par contre qu'il pourrait s'agir d'une réaction temporaire à la suite de l'attentat à la mosquée à Québec, notamment parce que le mariage interreligieux est plus mal vu ici qu'ailleurs au pays.

Entre 2009 et 2013, la proportion de Québécois ayant une opinion favorable de l'islam est restée stable à 15%, deux fois moins que la moyenne canadienne. Mais cette année, les Québécois ont rejoint les Canadiens sur le sujet. Que s'est-il passé?

«On a fait le sondage juste après l'attentat à la mosquée de Québec, nous pensons que les messages d'appui des politiciens à la communauté musulmane ont eu un impact», explique Shachi Kurl, directrice de l'Institut Angus Reid de Vancouver, qui a fait le sondage.

Ce changement sera-t-il permanent? «C'est difficile à dire. La proportion de Québécois qui n'aimeraient pas que l'un de leurs enfants marie une personne de religion musulmane a légèrement diminué, de 48 à 41%, plus que toutes les autres provinces sauf l'Alberta. Alors on peut penser que l'attitude favorable envers l'islam est abstraite et ne reflète pas un changement profond de sentiment.

«Ceci dit, les autres situations comparables, qui sont généralement négatives, ont vu des changements plus durables des opinions, par exemple après les attentats islamistes au Canada en 2014.»

Des résultats discordants

Un sondage encore plus récent CROP/Radio-Canada a calculé qu'au Québec, les musulmans sont jugés bien intégrés à la société canadienne par seulement 42% des Québécois, contre une moyenne canadienne de 53%.

À titre de comparaison, les juifs sont considérés comme bien intégrés par 87% des Québécois et 86% des Canadiens, les Asiatiques, par 87% des Québécois et 86% des Canadiens, et les Haïtiens, par 82% des Québécois et 63% des Canadiens.

Un autre sondage, CROP-La Presse celui-là, avait en décembre dernier montré que 20% des Québécois seraient en faveur de l'interdiction de l'immigration musulmane.

La question du mariage

  • 41% des Québécois et 28% des Ontariens considéreraient inacceptable que l'un de leurs enfants marie un musulman.
  • 20% des Québécois et 10% des Ontariens considéreraient inacceptable que l'un de leurs enfants marie un juif.
  • 20% des Québécois et 17% des Ontariens considéreraient inacceptable que l'un de leurs enfants marie un hindou.
  • 7% des Québécois et  % des Ontariens considéreraient inacceptable que l'un de leurs enfants marie un chrétien.

Opposition aux signes religieux

  • 36% des Québécois et 20% des Ontariens s'opposent au port du hijab (voile islamique) en public.
  • 79% des Québécois et 66% des Ontariens s'opposent au port du niqab en public.
  • 26% des Québécois et 11% des Ontariens s'opposent au port de la kippa juive en public.
  • 77% des Québécois et 67% des Ontariens s'opposent au port du kirpan en public.
  • 34% des Québécois et 21% des Ontariens s'opposent au port du turban en public.
  • 21% des Québécois et 8% des Ontariens s'opposent au port de l'uniforme traditionnel des religieuses catholiques en public.

***

Méthodologie

Le sondage a été fait entre le 16 et le 22 février auprès d'un échantillon représentatif regroupant 1500 Canadiens membres du Forum Angus Reid. Le taux d'erreur est de 2,5%, 19 fois sur 20.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer