375e de Montréal: Gilbert Rozon demande l'aide d'Ottawa

Gilbert Rozon est à la recherche de sommes... (PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Gilbert Rozon est à la recherche de sommes supplémentaires, estimant qu'il lui faut environ 125 millions pour réaliser l'ensemble de la programmation qu'il entrevoit pour le 375e anniversaire de Montréal.

PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Saint-Arnaud
La Presse Canadienne
Montréal

Le commissaire aux célébrations du 375e anniversaire de Montréal, Gilbert Rozon, demande au gouvernement fédéral de faire sa part pour financer l'événement en ajoutant 20 millions.

Invité par la Chambre de commerce du Montréal métropolitaine, mardi, M. Rozon a indiqué qu'il dispose présentement d'une cagnotte de 105 millions, soit 60 millions de Québec, 35 millions de la Ville de Montréal et 10 millions du secteur privé.

« On attend la réponse d'Ottawa pour le reste. On n'a pas eu vraiment d'argent d'Ottawa à ce jour », a expliqué M. Rozon, tout en précisant que le fédéral s'était tout de même impliqué dans deux projets en parallèle.

Le gouvernement fédéral est en effet le principal bailleur de fonds du projet d'illumination du pont Jacques-Cartier, un projet inscrit dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, qui coïncide avec le 375e de Montréal.

Ottawa fournit 30 millions et la Société du 375e ajoute 9,5 millions dans ce projet qui permettra d'illuminer le pont durant 10 ans. Le fédéral est également derrière un projet d'installation de 67 statues et oeuvres d'art sur la rue Sherbrooke, entre les musées des Beaux-Arts et McCord, qui vise à souligner le 50e anniversaire d'Expo 67.

Gilbert Rozon est toutefois à la recherche de sommes supplémentaires.

« On espère se rendre à 125 millions pour vraiment être capables de faire les fêtes qu'on a en tête, parce que vous savez on répond à beaucoup de commandes ; des commandes de saison, de tourisme, de ci et de ça, c'est large », a-t-il dit.

Selon lui, le fédéral est le mieux placé pour combler le manque à gagner puisqu'il prévoit investir dans des festivités pour le 150e à travers le pays.

« Le gouvernement du Canada va mettre de l'argent pour les fêtes (du 150e), alors on espère en avoir une partie parce qu'on va célébrer la même année », a fait valoir l'homme d'affaires.

La somme de 10 millions provenant du secteur privé est le résultat d'une campagne menée par le Conseil des gouverneurs de la Société du 375e auprès des grandes entreprises de la métropole.

Celui-ci a demandé aux grandes entreprises de fournir un million, un appel qui a trouvé écho auprès de dix entreprises.

Le président de la Chambre, Michel Leblanc, a lancé un appel mardi dans le but d'obtenir cinq autres grands donateurs, faisant valoir que le moment était venu d'agir pour les entreprises qui jonglaient encore avec l'idée.

Gilbert Rozon dit avoir un plan A et un plan B pour sa programmation, selon les sommes qu'il aura à sa disposition.

Le commissaire prévoit présenter des projets durant toute l'année 2017.

Bien que plusieurs d'entre eux restent à être annoncés, il a indiqué qu'il a demandé aux théâtres montréalais de présenter une programmation spéciale pour l'été 2017 afin de réaliser un festival de théâtre à l'intention non seulement du grand public, mais aussi pour mousser la production théâtrale québécoise auprès des grands acheteurs internationaux.

Certains autres événements, tournant autour de la restauration entre autres, sont au programme.

Un concours d'éclairage de Noël auquel les Montréalais seront invités à participer est également au menu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer