Le Canada reçoit six nouveaux hélicoptères

Le contrat original signé par le gouvernement libéral... (PHOTO JACEK SZYMANSKI, PC)

Agrandir

Le contrat original signé par le gouvernement libéral de Paul Martin en 2004 exigeait que les Cyclones soient livrés en novembre 2008, et que la livraison des 28 hélicoptères soit complétée au début de l'année 2011.

PHOTO JACEK SZYMANSKI, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
HALIFAX

Le gouvernement conservateur a formellement accepté les six premiers hélicoptères maritimes Cyclone CH-148.

La ministre des Travaux publics, Diane Finlay, et le ministre de la Défense Jason Kenney en ont fait l'annonce, vendredi, à la base aérienne de Shearwater en Nouvelle-Écosse devant trois Cyclones, qui étaient sur place pour passer des tests.

Mme Finlay reconnaît que l'arrivée des premiers hélicoptères du projet de 5,7 milliards de dollars a pris beaucoup de temps.

Elle a expliqué que «cette acquisition a connu une histoire tortueuse», mais qu'en 2013, le gouvernement a fait appel à des experts externes pour régler le problème.

Le contrat original signé par le gouvernement libéral de Paul Martin en 2004 exigeait que les Cyclones soient livrés en novembre 2008, et que la livraison des 28 hélicoptères soit complétée au début de l'année 2011.

Le gouvernement Harper a conclu une nouvelle entente il y a un an afin d'amender le contrat avec Sikorsky Aircraft  - le manufacturier américain de l'hélicoptère - après des délais répétés et des ennuis à respecter les caractéristiques initiales.

Dans le cadre de la renégociation, l'Aviation royale canadienne a revu sa liste des capacités attendues de l'appareil, et s'est fait demander d'énumérer clairement quels aspects étaient essentiels comparativement à ce qu'ils espéraient avoir dans la nouvelle flotte.

Mme Finley a expliqué aux journalistes que les hélicoptères reçus étaient en mesure d'être utilisés dans des missions sur des bateaux de guerre, mais elle a ajouté qu'il restait du travail à accomplir.

«Ils sont conformes à ce qui avait été défini dans les contrats, mais nous continuerons de travailler avec Sikorsky sur des améliorations.»

M. Kenney a indiqué que 43 équipages de l'air et du personnel d'entretien avaient été formés pour les nouveaux hélicoptères, et que d'ici 2021, les 28 hélicoptères seraient en place sur les bateaux.

Il a souligné que la nouvelle flotte serait bien plus efficace que les Sea Kings, qui commenceront à être retirés de la circulation.

Les Cyclones seront capables d'effectuer des trajets de 450 kilomètres sans ravitaillement, et disposeront de liens sécurisés qui leur permettront d'échanger de l'information avec les alliés de l'OTAN.

«En bref, le Cyclone est plus gros, plus rapide et augmentera l'efficacité des opérations militaires canadiennes», a-t-il dit.

L'incapacité des conservateurs à remplacer les hélicoptères dédiés à la lutte sous-marine, qui sont âgés de plus de 50 ans et qui opèrent depuis les ponts des frégates de la marine, a été une source d'embarras politique.

À l'automne 2014, les conservateurs ont demandé une révision du projet afin de déterminer si le manufacturier était en mesure de livrer la marchandise tel que stipulé dans le contrat signé avec les libéraux de Paul Martin en 2004.

Des documents internes ont démontré au mois de janvier dernier que plus de 1,7 milliard de dollars avaient déjà été dépensés pour se préparer à recevoir les hélicoptères.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer