• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Cardinal Turcotte: exposition en chapelle ardente à Marie-Reine-du-Monde 

Cardinal Turcotte: exposition en chapelle ardente à Marie-Reine-du-Monde

Bien que modeste en nombre, la procession de... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE)

Agrandir

Bien que modeste en nombre, la procession de citoyens venus lui rendre hommage était constante et défilait dans le plus grand respect en présence d'une garde d'honneur des chevaliers de Colomb, dont le cardinal était un membre actif.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Saint-Arnaud
La Presse Canadienne

Simple et souriant. Voilà les deux mots qui étaient à la bouche de tous ceux qui étaient appelés à se remémorer le cardinal Jean-Claude Turcotte, alors que celui-ci reposait en paix et dans la reconnaissance en chapelle ardente à la cathédrale Marie-Reine-du-Monde de Montréal, jeudi.

Bien que modeste en nombre, la procession de citoyens venus lui rendre hommage était constante et défilait dans le plus grand respect en présence d'une garde d'honneur des chevaliers de Colomb, dont le cardinal était un membre actif.

«C'était un type très simple. Il se plaçait toujours au niveau de la personne avec qui il parlait. Il n'y avait pas de différence pour lui, que ce soit un pauvre, un riche, il était toujours là et toujours souriant», affirmait sur le parvis de la cathédrale Yvon Boivin, commandant d'un des groupes de chevaliers de Colomb qui se relayaient aux 15 minutes pour assurer cette garde d'honneur auprès du cercueil du défunt.

Des membres de la famille de Jean-Claude Turcotte, pendant ce temps, recevaient les condoléances des gens.

L'un de ses neveux, Pierre Turcotte, s'est réjoui du sentiment qui animait les visiteurs.

«C'est vraiment une reconnaissance. Ce n'est pas une tristesse - il y en a un peu quand même - mais c'est touchant pour nous de sentir la reconnaissance de l'homme. Pour nous, c'était notre oncle, ça restera toujours notre oncle, mais on découvre que c'était l'oncle de tout le monde à Montréal finalement», a-t-il dit.

C'est lui qui aura pour mission de livrer le témoignage de la famille lors des funérailles de vendredi. Pierre Turcotte a expliqué que ce message, rédigé par son père Raymond, visera d'abord à remercier les gens et les institutions «qui ont contribué à en faire l'homme qu'il est devenu au fil des années».

François Turcotte, un autre neveu du cardinal, était pour sa part fort ému de constater l'ampleur de l'affection qu'on lui portait.

«Les gens de tous les horizons arrivent ici et témoignent de leur expérience avec Jean-Claude, des petites expériences de la vie et comment Jean-Claude les a accompagnés, comment il était bon, sans artifice, très proche des gens. C'est très prenant», a-t-il avoué, la gorge serrée.

Les fidèles interrogés à la sortie, pour leur part, avaient tous les mêmes mots à la bouche. «Les gens se souviennent de sa présence toujours souriante, malgré les difficultés», a dit l'une. «C'était un homme simple, d'une très grande simplicité», a ajouté un autre. «C'était un bon monsieur, un monsieur comme tout le monde qui était simple et bon pour les pauvres, bon pour tout le monde», a renchéri un troisième.

Une première messe avait eu lieu à 7h30 le matin, puis la chapelle ardente avait été ouverte à 9h30 par l'archevêque de Montréal, Mgr Christian Lépine. D'autres messes étaient prévues en journée. L'heure de fermeture des portes de la cathédrale a été fixée à 22h00, mais l'archevêché assure qu'elle demeurera ouverte tant que des gens y circuleront.

Les funérailles de Jean-Claude Turcotte auront lieu vendredi, à 14h00, à la même cathédrale.

Le cardinal Turcotte est décédé le 8 avril dernier, à Montréal, à l'âge de 78 ans. Il a dirigé l'archevêché de Montréal de 1990 jusqu'à sa retraite, en 2012.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer