Un résidant de Halifax s'est présenté devant la Cour fédérale, lundi, afin de défendre une plainte qu'il avait déposée concernant le traitement réservé aux passagers obèses par les transporteurs aériens et qui a été rejetée parce qu'il n'est pas lui-même obèse.

Publié le 25 avr. 2016
LA PRESSE CANADIENNE

L'Office des transports du Canada (OTC) avait refusé la requête de Gabor Luckas en novembre 2014 au sujet de la pratique «discriminatoire» du transporteur aérien Delta consistant à exclure de ses vols les voyageurs présentant un surplus excessif de poids et à les forcer à acheter deux sièges.

Le tribunal quasi judiciaire avait décrété que M. Lukacs n'avait aucune qualité d'ordre privé ou public pour agir dans ce dossier.

Le plaignant a toutefois fait valoir devant un comité de trois juges à Halifax, lundi, que rejeter sa plainte parce qu'elle ne le concernait pas directement revenait à ne pas tenir compte des inquiétudes de quelqu'un concernant de la nourriture contaminée sous prétexte que cette personne n'avait pas elle-même été empoisonnée par ces aliments.

Il a affirmé avoir présenté et gagné plus d'une vingtaine de plaintes auprès de l'OTC et, par conséquent, avoir permis à l'industrie de s'améliorer.

Selon Gabor Lukacs, le fait que son nom soit mentionné à 46 reprises dans les décisions de l'organisme fédéral témoigne d'un intérêt de longue date, véritable et durable pour les droits des usagers du transport aérien.

«La compagnie aérienne fait de la discrimination basée sur le poids, mais cela pourrait aussi bien être par rapport à la couleur des yeux», a-t-il déclaré devant la Cour fédérale.