Un vent d'espoir souffle sur les montagnes du Québec. Avec les températures hivernales qui ont balayé les différentes villes de la province cet automne, les propriétaires de stations de ski croient que les amateurs de glisse seront au rendez-vous en ce début de saison.

Mis à jour le 14 déc. 2013
Hugo Pilon-Larose LA PRESSE

Ce week-end, les 73 stations de ski de la province sont ouvertes au public. Toutefois, cette année encore, certaines peineront à rentabiliser leurs activités. Selon Yves Juneau, président-directeur général de l'Association des stations de ski du Québec (ASSQ), les coûts d'exploitation ne cessent d'augmenter, et mère Nature, parfois sans pitié, ne fait que leur compliquer la vie.

«Pour attirer des visiteurs et des skieurs, nous devons offrir un service de qualité. Cela passe principalement par l'enneigement. Avec les températures qui sont parfois trop clémentes, les coûts pour des canons à neige de qualité sont très élevés. Et ces équipements sont énergivores», explique M. Juneau.

«Le dossier de la tarification de l'électricité pour nos centres auprès d'Hydro-Québec est très complexe. On ne sent pas beaucoup d'ouverture afin de nous offrir des tarifs concurrentiels à ce que paient les stations du Vermont, par exemple», ajoute-t-il.

Après quelques années de vaches maigres, les stations de ski du Québec ont enregistré l'an dernier une augmentation de 6% de leur achalandage, comparativement à la saison 2011-2012. Si cela a permis à certaines montagnes de mieux respirer, le temps n'est pas venu pour autant de sabrer le champagne et de célébrer.

«Malgré cette hausse, on a noté une baisse de 42% des visiteurs américains. C'est dramatique. Certaines stations ont de grands parcs d'hébergement, et sans la visite de nos voisins du Sud, la situation devient extrêmement difficile», note le président de l'ASSQ.

Certaines montagnes sont dépendantes des conditions météo pour rentabiliser leur saison de ski. Toutefois, des solutions peuvent améliorer le bilan saisonnier des centres de ski du Québec, croit Roger Laroche, chroniqueur et observateur de l'industrie, qui écrit notamment sur le site carnetduski.com.

«Il faut ouvrir nos montagnes à d'autres vocations que le ski alpin. Si les centres offrent des activités connexes, comme la raquette, la luge, le toboggan ou le patin, leur montagne sera ouverte à tous les budgets, et à plusieurs intérêts», note le journaliste.

M. Laroche cite en exemple le cas du Mont-Édouard, à L'Anse-Saint-Jean. Le centre a commencé à offrir de nombreuses activités gratuites, ce qui n'aurait d'ailleurs pas fait baisser les revenus de l'entreprise.

«La diversification de l'offre d'activités à Mont-Édouard a permis à la montagne d'enregistrer une augmentation de 20% de son achalandage, ainsi qu'une augmentation de 20% de ses revenus. Ce n'est pas rien. C'est une expérience qui, je crois, doit faire des petits», promet Roger Laroche.

En attendant, plusieurs espèrent que la saison de ski qui s'ouvre aujourd'hui permettra aux stations d'augmenter à nouveau l'achalandage sur leurs pistes, alors que certaines ont investi des millions dans de nouveaux équipements.

Décembre, dit le président de l'ASSQ, Yves Juneau, met la table pour le temps des Fêtes, qui représente environ 30% des revenus des stations pour l'ensemble de la saison hivernale.

«Avec les investissements qui sont faits sur nos montagnes, les temps froids et le lancement hâtif de la saison sont de bonnes nouvelles. Souhaitons que les gens soient au rendez-vous», espère-t-il.

Sept incontournables

Tremblant

Hauteur : 875 mètres

Nombre de pistes : 95

Domaine skiable : 654 acres

Dénivelé : 645 mètres sur le versant sud

Saint-Sauveur

Hauteur : 416 mètres

Nombre de pistes : 38

Domaine skiable : 142 acres

Dénivelé : 213 mètres

Offre le ski de soirée

Orford

Hauteur : 850 mètres

Nombre de pistes : 61

Domaine skiable : 245 acres

Dénivelé : 589 mètres

Bromont

Hauteur : 565 mètres

Nombre de pistes : 155

Domaine skiable : 450 acres

Dénivelé : 385 mètres

Offre le ski de soirée

Sutton

Hauteur : 840 mètres

Nombre de pistes : 60

Domaine skiable : 230 acres

Dénivelé : 460 mètres

Le Massif de Charlevoix

Hauteur : 806 mètres

Nombre de pistes : 52

Domaine skiable : 165 acres

Dénivelé : 770 mètres

Mont Sainte-Anne

Hauteur : 800 mètres

Nombre de pistes : 69

Domaine skiable : 530 acres

Dénivelé : 625 mètres

Offre le ski de soirée