Fuie par les touristes après la révolution de 2011, qui a entraîné la démission du président Hosni Moubarak, l'Égypte retrouve des couleurs.

LA PRESSE

Selon des chiffres dévoilés en décembre, le pays a accueilli près de 2,8 millions de touristes au troisième trimestre de 2014, soit une hausse de 70 % par rapport à la même période en 2013.

Même si les contrecoups de l'instabilité politique se font encore sentir dans l'industrie touristique, l'attrait des pyramides ne se dément pas.