Les deux principales compagnies aériennes au pays mettent fin à leurs politiques de distanciation des sièges à bord de leurs appareils à compter du 1er juillet, ce qui soulève des inquiétudes entourant la santé en plein milieu d’une pandémie ayant dévasté l’industrie du voyage.

Christopher Reynolds
La Presse canadienne

Air Canada et WestJet ont bloqué la vente de sièges immédiatement adjacents en classe économique et dans tout l’avion, respectivement, au cours des derniers mois, dans le cadre d’efforts visant à empêcher la propagation de la COVID-19.

Alors que la cadence des voyages aériens intérieurs commence à s’accélérer, les deux transporteurs ont indiqué vendredi qu’ils appliqueraient les recommandations de l’Association du transport aérien international (IATA) en matière de santé.

Celle-ci avait appelé, le mois dernier, à la fin des mesures de distanciation physique en vol, proposant une série de mesures, dont certaines qui allaient à l’encontre des directives du gouvernement fédéral.

Transports Canada a énuméré la distanciation physique parmi les « mesures clés » de la prévention de la propagation du nouveau coronavirus dans un guide publié à l’intention de l’industrie aéronautique en avril.

« Les exploitants devraient élaborer des directives pour espacer les passagers à bord des avions lorsque cela est possible », pouvait-on lire dans le document.

Les experts de la santé ont mis en évidence les risques persistants des aéroports surpeuplés et des voyages dans des cabines pleines, mais ont noté que le port du couvre-visage et d’autres mesures sanitaires, comme la désinfection routinière, pouvaient atténuer les risques.

« Une fois dans la cabine, il est difficile d’empêcher l’air de circuler », a déclaré Tim Sly, épidémiologiste et professeur émérite à l’École de santé publique de l’Université Ryerson.

Conformément aux directives fédérales, Air Canada et WestJet effectuent des vérifications de température avant l’embarquement et exigent le port du couvre-visage à bord. Les deux compagnies ont également mis en œuvre un nettoyage amélioré des avions et réduit leur service en vol fin mars.

« Les nouvelles mesures continueront de s’appuyer sur les recommandations de l’OACI (l’Organisation des Nations unies pour l’aviation civile internationale) et d’autres selon lesquelles une stratégie à plusieurs niveaux pour la sécurité de la COVID-19 est la plus efficace », a déclaré un porte-parole d’Air Canada, Peter Fitzpatrick, dans un courriel.

WestJet a déclaré que sa réservation en ligne reviendrait à la normale mercredi.

Les Canadiens recommencent à se tourner vers les voyages aériens à mesure que les mesures de déconfinement prennent de l’ampleur, et ce, même si le Manitoba et les Maritimes appliquent toujours d’importantes restrictions sur les voyages interprovinciaux alors que d’autres provinces les découragent.