(Sydney) La compagnie australienne Qantas a annoncé mardi une réduction de jusqu’à 90 % de ses vols internationaux et de jusqu’à 60 % de ses liaisons intérieures pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Agence France-Presse

Face à la multiplication des interdictions de voyages à travers le monde et à une « diminution abrupte de la demande », Qantas a précisé que les réductions de vols se poursuivraient au moins jusqu’à fin mai.

Ces réductions affectent à la fois les vols de Qantas et de sa filiale à rabais Jetstar. Elles vont impacter tout le personnel du groupe qui compte 30 000 salariés.

« Cela veut dire clouer au sol environ 150 avions, y compris presque toute la flotte de gros porteurs », a précisé la compagnie dans un communiqué.

Les voyageurs contraints d’annuler leurs réservations se verront attribuer des bons de réduction, mais ne seront pas remboursés, a-t-elle ajouté.

Qantas avait déjà réduit ses vols internationaux de jusqu’à 25 % la semaine dernière.

Depuis, l’Australie, les États-Unis et nombre d’autres pays ont imposé des interdictions et restrictions de voyages pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Des analystes financiers estiment que de nombreuses compagnies aériennes pourraient disparaître en raison des conséquences de cette pandémie.

« D’ici à fin mai 2020, la plupart des compagnies aériennes dans le monde feront faillite », a mis en garde lundi la société d’analyse des marchés CAPA.