(Budapest) La compagnie hongroise à bas coût Wizz Air, particulièrement implantée en Europe centrale, a annoncé mardi la suspension de tous ses vols vers l’Italie et Israël après l’annonce par ces deux pays de mesures draconiennes contre la propagation du coronavirus.

Agence France-Presse

Wizz Air précise dans un communiqué que ses liaisons vers l’ensemble des 14 destinations italiennes qu’elle dessert sont suspendues jusqu’au 3 avril tandis que les vols vers Israël le sont jusqu’au 23 mars.

Le gouvernement italien a annoncé lundi soir sa décision de confiner l’ensemble du pays pour enrayer l’épidémie de coronavirus. Israël a annoncé le même jour le placement en quarantaine pour deux semaines de toute personne entrant dans le pays.

Wizz Air, qui se présente comme la plus grande compagnie à bas coût en Europe centrale et orientale, couvre 151 destinations dans 44 pays et a connu un fort développement ces dernières années dans des pays comme la Hongrie, la Pologne, l’Ukraine, la Roumanie, l’Autriche ou la République tchèque.

Entre septembre 2018 et septembre 2019, la compagnie a transporté plus de 37 millions de passagers.

Les aéroports européens subissent un « choc sans précédent » avec la baisse du trafic liée à la propagation du COVID-19 et l’Italie, en situation de confinement total depuis lundi, risque un effondrement de sa connectivité aérienne, a indiqué mardi l’organisation d’aéroports ACI Europe.